Accueil A la une Burkina: reprise du procès affaire charbon fin, après deux mois de suspension

Burkina: reprise du procès affaire charbon fin, après deux mois de suspension

2582
0

Le procès de l’affaire dite de «Charbon fin», reprend demain mardi 17 décembre 2019, après deux mois de suspension pour permettre à de nouveaux avocats du groupe français Bolloré et des agents de la Douane de prendre connaissance du dossier.

Le 11 décembre dernier, le président du Faso, Roch Kaboré, répondant à des journalistes qui l’interviewvaient, avait réagi sur les questions en lien avec les crimes économiques, qu’on ne pouvait pas sur la base de soupçons limoger un responsable de son post. Mais, a-t-il martelé, «aucune personne n’est intouchable».

A l’en croire, si après un jugement d’un dossier, il s’avère que la responsabilité d’un cadre, quelqu’en soit son rang ou son titre, est établie, ce dernier subira la rigueur des sanctions conformément aux textes en vigueur.

Le président par intérim du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir), Simon Compaoré, a laissé entendre lors d’une conférence de presse, que son organisation politique «souhaite que des investigations poussées soient faites et que le droit soit dit».

En réaction à cette affaire de charbon où le ministre des Mines, Oumarou Idani, serait impliqué, M. Compaoré a avancé que «si le droit est dit et qu’il y a des mesures à prendre, qu’elles soient prises, dans l’intérêt des Burkinabè. Si le ministre (Oumarou Idani) est fautif, personne ne trouvera à redire», s’est-il voulu clair.

«Il (Idani) sera responsable de ses propres turpitudes. S’il n’est pas coupable également, ceux qui veulent qu’il soit coupable, c’est en vain qu’ils vont attendre», a dit sans langue de bois, le président par intérim du parti de Roch Kaboré.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire