Accueil Société Agression d’agents au CHU Yalgado: Conséquences d’ « une déception vis-à-vis des services de...

Agression d’agents au CHU Yalgado: Conséquences d’ « une déception vis-à-vis des services de santé » (RAME)

Le directeur des opérations du RAME, George Rouamba, ( milieu) a interpellé les gouvernants

Le Réseau accès aux médicaments essentiels (RAME) a, au cours d’une conférence de presse animée ce jour 7 juin 2017 à Ouagadougou, estimé que la situation dans les hôpitaux publics est due à une « déception vis-à-vis des services de santé ».

« Aux yeux du RAME, tout cela traduit une déception vis-à-vis de nos services de santé, constitue une alerte non négligeable par rapport à l’organisation, l’accueil des usagers et la prise en charge qui ne sont pas sans critiques dans nos structures de santé », a déclaré le directeur des opérations, George Rouamba.

Aussi, le RAME, se voulant structure de veille et d’influence des politiques, attire l’attention des gouvernants sur les conditions « difficiles » de travail au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). Il interpelle également les premiers responsables du CHU-YO sur « le comportement peu orthodoxe de certains agents de santé dont l’indélicatesse et les pratiques sont aux antipodes de l’éthique et de la déontologie du métier ». Pour les animateurs de la conférence de presse, les agressions pourraient s’expliquer par ce fait.

Par ailleurs, le directeur des opérations du RAME et ses collègues souhaitent que les responsabilités soient situées, que les auteurs des agressions soient punis et que la lumière soit faite sur les circonstances du décès du jeune homme de 23 ans.

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire