Accueil A la une Banque: Société Générale Burkina Faso se réinvente à travers son plan de transformation AUDACE

Banque: Société Générale Burkina Faso se réinvente à travers son plan de transformation AUDACE

Une vue des conférenciers de Société Générale du Burkina Faso (SGBF)

Les responsables de Société Générale Burkina Faso (SGBF), ont procédé le vendredi 14 janvier 2022, au lancement officiel du nouveau plan de transformation de la banque par le biais d’une conférence de presse digitale en raison de la situation sanitaire et en droite ligne avec sa stratégie de digitalisation. Le directeur général de Société Générale Burkina Faso, Harold Coffi, et ses collaborateurs ont présenté AUDACE, le plan de transformation entamée depuis 2021, qui s’articule autour de six axes stratégiques reposant sur « l’efficacité commerciale et opérationnelle » à savoir le renforcement de la proximité avec ses clients autour d’un modèle relationnel omni canal.

L’évolution fulgurante du numérique de nos jours fait que la digitalisation et l’apparition de nouveaux concurrents imposent aux banques de se réinventer pour s’adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs. Dans cette configuration, les réseaux d’agences bancaires sont soumis au défi de la révolution numérique. L’AUtonomisation des clients par la Digitalisation avec l’Ambition d’impliquer tous nos Collaborateurs afin de de proposer une meilleure Expérience client (AUDACE) vise l’efficience et l’efficacité de l’entreprise expérimentée en matière de banque.

Le directeur général de Société Générale du Burkina Faso (SGBF), Harold Coffi

Les conférenciers du jour que sont les responsables de « la banque de l’avenir » à savoir le directeur général de Société Générale Burkina Faso, Harold Coffi ; le directeur commercial entreprises, Robert Diallo ; le directeur marketing et communication, Jean-Pierre Madiéga et Alassane Zongo, responsable unité commerciale provinces et canaux alternatifs, ont donné des éléments d’informations sur la raison des innovations que la banque a lancées. Cette transformation qui s’appuie sur la digitalisation des offres et du nouveau dispositif de Société Générale Burkina Faso « autonomisera au mieux ses clients », ont-ils rassuré.

C’est pourquoi, Société Générale Burkina Faso pour qui l’avenir appartient aux clients, tenant compte de ce contexte, se veut résiliente afin de rester compétitive à tout égard. Société Générale Burkina Faso à travers son plan de transformation dénommée AUDACE, vise via ce nouveau fonctionnement à offrir une meilleure expérience à ses clients car il repose sur divers projets structurants et spécifiques qui seront lancés entre 2021 à 2022 afin de transformer la banque.

Le directeur commercial entreprises, Robert Diallo

«Cette transformation commence par celle interne avec un sous projet de AUDACE dénommée BENKADI qui consiste à améliorer l’équilibre vie privée et vie professionnelle, à s’adapter à l’état d’esprit individuel et collectif afin d’améliorer le bien-être et l’engagement des collaborateurs », a déclaré le premier responsable de la banque, Harold Coffi, faisant observer qu’en lien avec la transformation digitale, AUDACE permettra d’automatiser certaines tâches répétitives. Il a précisé que l’objectif du nouveau plan de transformation est de « gagner en productivité et en efficacité pour ainsi rester compétitif sur le marché ».

Pour les plaintes des clients sur les réseaux et dans les médias, le directeur Marketing et Communication, Jean-Pierre Madiéga, a rassuré qu’un dispositif, notamment le renforcement du call center, a été mis en place pour résoudre « toutes leurs plaintes ». Il a indiqué que l’équipe en interaction a été renforcée et un comité de suivi de gestion de ces plaintes. A ce sujet, le patron de la banque, Harold Coffi a signifié que Société Générale Burkina Faso met un point d’honneur car les réclamations leur permettent d’améliorer leurs services. « Ce qu’il faut prioriser c’est la manière dont il faut faire pour résoudre le problème. Les statistiques concernant les réclamations ont beaucoup baissé à cause des mesures prises pour leur résolution », s’est réjoui M. Coffi.

Le directeur marketing et communication de SGBF, Jean-Pierre Madiéga

La banque dit aussi vouloir continuer à travailler à disponibiliser ses distributeurs automatiques de billets à travers tout le pays pour plus rapprocher ses services de sa clientèle. « Nous travaillons à être une banque responsable et innovante. Aujourd’hui, nous avons des offres qui siéent à nos clients », a souligné le directeur Commercial Entreprises, Robert Diallo. « Nous assistons les clients dans tout le processus de leur business. Nous les formons pour une meilleure gestion de leurs services financiers ou non financiers. Au cours des deux dernières années, notre expertise en termes d’accompagnement de commerce international s’est beaucoup améliorée », a fait noter Robert Diallo.

Selon un document reçu sur place, Société Générale Burkina Faso est l’un des tout premiers groupes européens de services financiers qui s’appuient sur un modèle diversifié et intégré. Le Groupe allie « solidité financière, dynamique d’innovation et stratégie de croissance durable afin d’être le partenaire de confiance de ses clients ».

Il est engagé dans les « transformations positives du monde ». Acteur important de l’économie depuis « plus de 150 ans avec un ancrage solide en Europe », note le document, Société Générale est connectée au reste du monde et emploie plus de « 149 000 collaborateurs dans 67 pays ». Elle « accompagne au quotidien 31 millions de clients particuliers, entreprises et investisseurs institutionnels à travers le monde ».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire