Accueil A la une Burkina: bagarre entre deux Organisations de la société civile

Burkina: bagarre entre deux Organisations de la société civile

Un blessé dans un affrontement entre deux mouvements de la société civile à Ouagadougou

Des membres du mouvement Le Balai Citoyen, qui manifestaient, le mardi 6 septembre 2022, devant la Brigade centrale de Lutte contre la Cybercriminalité (BCLCC) à Ouagadougou, contre l’arrestation de leur camarade, ont été pris à partie par des éléments du mouvement Sauvons le Burkina, qui disent soutenir les autorités au pouvoir. Cet affrontement devant les Forces de l’ordre qui ne sont pas intervenues, a fait un blessé dans les rangs du Balai Citoyen.

Chaude matinée à Ouagadougou entre deux Organisations de la société civile qui se sont livrées à une bataille, l’une pour manifester contre l’arrestation d’un de leurs militants, et l’autre pour l’en empêcher. Il s’agit en l’occurrence du mouvement Le Balai Citoyen, qui se montre très critique envers les militaires au pouvoir, et le mouvement Sauvons le Burkina, qui affirme soutenir les autorités de la Transition.

Des manifestants devant la Brigade centrale de Lutte contre la Cybercriminalité

Les faits se sont déroulés, le mardi 6 septembre 2022, devant la Brigade centrale de Lutte contre la Cybercriminalité (BCLCC) où des membres du mouvement Le Balai Citoyen manifestaient pour protester contre «l’enlèvement» puis la «détention» de leur camarade Ollo Mathias Kambou interpellé la veille.

Rasmané Zinaba du Balai Citoyen a informé qu’à l’étape actuelle, «ni les conseils, ni la famille, ni eux, camarades de Ollo Mathias Kambou n’ont l’information d’où il est détenu».

Selon Rasmané Zinaba du Balai Citoyen, le but de leur mobilisation était d’apporter (leur) «soutien manifeste actif» à (leur) camarade et réitérer leur demande qu’il soit libéré. «Nous sommes là pour non seulement savoir où il est, demander des comptes à qui de droit, parce que c’est ici que nous l’avons vu pour la dernière fois hier autour de 21h-22h», a-t-il déclaré à la presse.

La manifestation pour la libération du militant du Balai Citoyen, Ollo Mathias Kambou, n’a guère été appréciée par l’autre Organisation de la société civile, le mouvement Sauvons le Burkina. Les membres de cette organisation ont estimé que le militant du Balai Citoyen a tenu des propos injurieux envers le chef de l’Etat, et cela n’est pas admissible, à les entendre.

«On ne peut pas insulter tout un président pour quelque motif que ce soit», a soutenu  Karidiatou Ganamé, et Bitou Judicaël Séni de renchérir: «On ne peut pas sur un plateau de télévision, où on est écouté jusqu’à l’international, proférer des insanités de cette nature à l’endroit de sa première autorité même si on ne l’aime pas».

Ollo Mathias Kambou du Balai Citoyen enlevé selon l’organisation

C’est fort de cette position que des membres de ce mouvement se sont levés pour faire barrière aux éléments du Balai Citoyen. Un affrontement a donc eu lieu entre les deux parties devant la BCLCC faisant un blessé dans les rangs du Balai Citoyen.

Cela se passait alors que les Forces de l’ordre avaient déployé leur dispositif pour empêcher toute manifestation. Elles ne sont pas intervenues au moment des échauffourées entre les deux mouvements de la société civile.

Les conseils de Ollo Mathoias Kambou, Me Kam et Me Somé, qui étaient avec lui à l’audition, ont indiqué qu’il lui est reproché ses posts sur son compte Facebook depuis un certain temps (de la période de juin à maintenant).  Ces avocats ont confié que leur client arrêté par la Gendarmerie nationale le 5 septembre 2022, a été entendu par la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire