Accueil A la une Burkina/Conseil constitutionnel: «l’urgence» de la désignation d’un nouveau président

Burkina/Conseil constitutionnel: «l’urgence» de la désignation d’un nouveau président

Le Conseil constitutionnel du Burkina Faso

La Société Burkinabè de Droit Constitutionnel (SBDC) déclare «l’urgence qu’il soit pourvu au poste de président du Conseil constitutionnel», à la suite du décès de Kassoum Kambou survenu le 26 février 2022, selon une déclaration de l’association transmise à Wakat Séra le lundi 25 juillet 2022.

Dans la note signée par Dr Martial Zongo, président de la Société Burkinabè de Droit Constitutionnel (SBDC), l’association qui dit œuvrer pour une «démocratie prospère», en appelle aux autorités compétentes afin que des «diligences soient requises à la désignation d’un président du Conseil constitutionnel accomplies dans les meilleurs délais».

«Considérant singulièrement la mission capitale de contrôle dont le Conseil constitutionnel est investi dans le cadre de la mise en œuvre de la loi portant habilitation du Gouvernement à prendre des mesures dans le cadre des sujétions liées aux nécessités de la défense nationale adoptée le 06 juin 2022 par l’Assemblée législative de Transition et au regard de tout ce qui précède, que la vacance de la présidence du Conseil constitutionnel n’est pas de nature à consolider l’Etat de droit», la SBDC souhaite que les nouvelles autorités travaillent à trouver dans de plus brefs délais, un remplacement à Kassoum Kambou.

La SBDC motive sa requête par son «souci» fondé sur le fait qu’en période d’intérim, «les institutions en règle générale fonctionnement au minimum de leurs capacités».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire