Accueil A la une Burkina: des présumés trafiquants d’enfants et de faux billets mis aux arrêts...

Burkina: des présumés trafiquants d’enfants et de faux billets mis aux arrêts (Police)

La police nationale, à travers son Commissariat de Police de l’Arrondissement de Boulmiougou (Ouagadougou), a mis aux arrêts un réseau de présumés trafiquants d’enfants mineurs aux fins d’exploitation minière et un autre évoluant dans le trafic de faux billets de banque, informe le service de communication de l’institution, dans un communiqué ce mardi 5 avril 2022.

Le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Boulmiougou à Ouagadougou, a mis fin aux activités de deux réseaux de présumés malfaiteurs dont l’un faisait du trafic d’enfants aux fins d’exploitation minière et l’autre s’adonnait à la contrefaçon de billets de banque et le faux monnayage.

«Relativement au mode opératoire du premier groupe, ses membres procédaient au recrutement des enfants âgés de 14 à 17 ans dans plusieurs localités du pays, notamment Ouahigouya, Bogandé, Yamba, Tenkodogo, Fada et Bagré et ce, avec l’aide de complices résidents. Au moyen des véhicules de transport en commun de personnes, les enfants ainsi recrutés étaient convoyés dans les zones aurifères de la région des Hauts-Bassins et au Mali, où ils étaient confiés à des orpailleurs à des fins d’exploitation», lit-on dans le document de la police.

La police qui a pu mettre la main sur ces présumés trafiquants, a récupéré «19 enfants mineurs» et les a «confiés aux services de l’action sociale de Boulmiougou pour (leur) meilleure prise en charge et un éventuel retour dans leurs localités d’origine».

Les membres deuxième réseau qui évoluaient dans le trafic de faux billets de banque, ont été aussi mis aux arrêts et il a été saisi entre leurs mains «plus de 600 billets de banque contrefaits, estimés à plus 4 000 000 FCFA», informe le communiqué.

Ils se ravitaillaient en faux billets de banque par «le biais d’un fournisseur qui avait noué contact avec un individu depuis l’étranger, qui y disposait d’une imprimerie à cet effet», déclare la police. Selon l’institution policière, «les faux billets réceptionnés étaient écoulés sur place dans les marchés de la ville de Ouagadougou et des communes environnantes».

La police appelle donc les populations à la vigilance et à plus de prudence. Aux parents, il leur ait demandé d’être regardant sur les déplacements de leurs enfants.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire