Accueil A la une Burkina: des terroristes ont « implanté » leur drapeau dans la région de l’Est...

Burkina: des terroristes ont « implanté » leur drapeau dans la région de l’Est (UPC)

2709
0
Les animateurs de la conférence de presse, avec le député Ludovic Thiombiano (milieu)

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), au cours d’une conférence de presse ce 7 mai 2020 à Ouagadougou, a fait sa lecture de la situation sécuritaire et humanitaire dans la région de l’Est du Burkina Faso. Les animateurs de la conférence de presse ont relevé le fait que des présumés terroristes ont « implanté » leur drapeau et procèdent au contrôle d’identité des populations.

Les responsables du parti délégués pour la conférence de presse l’ont dit tout net : « L’Etat a plié bagages dans la région de l’Est », la laissant dans les mains de présumés terroristes « qui ont même implanté leur drapeau et contrôlent les identités des populations ».

Pour le député de la région de l’Est, Ludovic Thiombiano, si le nombre des hommes armés non identifiés a augmenté, c’est parce que ces barbus ont eu la collaboration des populations. Et de son avis, les populations ne croient plus en l’Etat. Lui et ses camarades enfoncent le clou, en parlant « d’enlèvement en plein jour de filles et de femmes sur le chemin du marché ».

Ils montrent du doigt l’opération Otapoanu, qui malgré les efforts « fort louables » des Forces de Défense et de Sécurité, n’a pas fini de nettoyer la région de l’Est, parce qu’« il y a toujours des zones occupées ». Pour eux, Otapoanu n’a pas, entre autres, pris en compte les détenteurs des savoirs traditionnels et les forces vives.

L’UPC, pour corriger les erreurs de Otapoanu, propose une opération dénommée « Ogapo » qui signifie « dénouement final » pour « expurger » la région de ses présumés terroristes afin d’évoluer vers le retour des populations, la création d’un centre de déradicalisation…

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire