Accueil Opinion Burkina/ Education: des propositions qui prennent en compte « les besoins de tout...

Burkina/ Education: des propositions qui prennent en compte « les besoins de tout le personnel du primaire »

Dans une lettre adressée Soubidou Ousmane,  fait des propositions aux ministres en charge de la Fonction publique et de l’Education, qui à l’en croire, prennent en compte « les besoins de tout le personnel du primaire ».

Messieurs les ministres, félicitations à vous pour vos différentes nominations. Si vous avez été nommés c’est certainement au regard de vos différents engagements. L’un, syndicaliste dans l’âme, chevronné et convaincu dont la conviction à amener à la démission. L’autre, la voix des sans-voix, défenseurs des causes justes, des opprimés et des laissés-pour-compte.

Vos nominations ont été pensées afin d’éviter une fronde sociale en plus de la situation difficile que traverse déjà le pays. Vous pouvez être sûrs, les nominations ont été saluées à leur juste valeur par ceux qui voient en vous leurs messies.

Effectivement, ils n’ont pas eu tort. Six (06) mois après vos prises de fonctions vous avez démontré par des actions vos intentions de soulager les travailleurs Burkinabè. L’un est allé jusqu’à mettre son numéro personnel à la disposition du public, veillant des nuits entières pour répondre aux préoccupations. L’autre a réussi le pari d’organiser un examen qui peinait à voir le jour depuis plus de trois (03) ans.

Avec vous, le terme de « ministre » prend tout son sens de- Ministre, dérivé de minus qui signifie 《être au service de》- être au service du roi et par ricochet, du peuple.

Il est bien évident que vous êtes à féliciter. Au regard de l’intention que vous affichez, nous avons foi que les choses vont s’améliorer… Paris ne s’est pas construit en un seul jour, dit-on. Nous reconnaissons par la même occasion qu’il reste encore beaucoup de choses à faire.

Messieurs les ministres, il existe bien beaucoup de choses que vous pouvez arranger. En ce qui concerne le primaire, le statut valorisant signé en 2018 semble avoir fait beaucoup plus de frustrés que de satisfaits.

Plusieurs corps ne semblent pas se retrouver dans le statut. Nous avons en exemple le corps des Instituteurs adjoints Certifiés (IAC) et celui des Instituteurs Certifiés (IC). Pour preuve, des syndicats se créent et s’érigent déjà contre ce statut. À voir la propension que prennent les événements, les examens professionnels et la l’année scolaire pourraient être hypothéqués. En rappel, selon l’annuaire statistique en l’enseignement primaire 2018/2019, le public compte 33 723 IC et 26 988 IAC soit plus de 51 000 enseignants. Ce chiffre représente plus du tiers des agents de la fonction publique.

Messieurs les ministres, l’éducation est le socle d’une nation. Nelson Mandela disait à ce propos que l’éducation est l’arme la plus puissant pour changer le monde》. Notre 《monde》 en ce moment à plus que besoin d’être changé, d’une trajectoire sillonnée par nos valeurs.

Messieurs  les ministres, vous êtes d’avis que pour une éducation de qualité, il faut des enseignants de qualité. Un enseignant de qualité est un enseignant épanoui, socialement valorisé et fier de son métier.

 Il y a donc urgence à réparer les choses. C’est pourquoi pour le primaire, nous vous proposons le schéma suivant: la relecture du statut avec la prise en compte des aspects suivants:

-le recrutement des inspecteurs de l’enseignement primaire en catégorie P;

-le reversement automatique des IC en A3 avec la mise en voix d’extinction de ce corps;

-le reversement automatique des IAC en B1 avec extinction effective du corps des IAC;

-la création et le recrutement d’un corps de directeurs d’école en A1;

– le reversement des Instituteurs titulaires de diplômes universitaires au secondaire.

Ainsi l’enseignement primaire se structurera en 4 niveaux:

1)recrutement des professeurs d’école par concours direct en B1;

2) recrutement par examen professionnel des professeurs Certifiés des écoles parmi les professeurs d’école. Les professeurs Certifiés des écoles seront en A3;

3) recrutement des directeurs d’école parmi les professeurs Certifiés des écoles. Les directeurs d’école seront en A1;

4) recrutement des inspecteurs de l’enseignement primaire parmi les directeurs d’école. Les inspecteurs seront en catégorie P.

Messieurs les ministres, cette proposition est peut-être ambitieuse mais elle prend la compte les besoins de tout le personnel du primaire. Nous sommes convaincu que s’il y a volonté de réparer les choses, nous ne doutons pas de vos engagements, cette proposition en est une bonne. Avec vos efforts conjugués en tant que ministre en charge de la Fonction publique et ministre en charge de l’Education nationale, nous espérons qu’au soir de vos magistères, que le blason de l’enseignant soit redoré.

Avec mes respectueux hommages, je vous prie d’agréer, Messieurs les Ministres, l’expression de ma considération la plus distinguée.

Laisser un commentaire