Accueil Société Burkina: des agents de péages en grève du 22 au 28 février

Burkina: des agents de péages en grève du 22 au 28 février

Le secrétaire général du syndicat des agents des péages du Burkina Hubert Sawadogo

La Coordination des comités CGT-B (Confédération générale des Travailleurs du Burkina) des péages souhaite aller en grève du 22 au 28 février 2017 pour exiger du « gouvernement  un examen diligent de sa plate-forme minimale », selon une note dimanche.

« Par la présente, la Coordination des comités CGT-B des péages vous informe qu’elle appellera tous les 457 agents des péages du Burkina à observer un arrêt de travail du mercredi 22 février 2017 à 08 heures au mardi 28 février 2017 à 08 heures sur toute l’étendue du territoire national », lit-on dans le préavis de grève adressé au président burkinabè Roch Kaboré.

Ce préavis de grève qui date du 8 février 2017 fait suite à une série de sit-in (deux) et de grève (trois) tenus par la coordination des comités CGT-B des péages au cours de l’année 2016.

Les travailleurs des péages exigent « la satisfaction de leur plate-forme revendicative transmise le 24 février 2016 et qui, à ce jour, aucun point n’a été traité ».

« Le 21 octobre 2016, le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Rosine Coulibaly nous informait qu’elle mettrait en place un groupe de réflexion sur la gestion du péage qui associerait la coordination des Comités CGT-B des péages », indique la coordination dans le document.

Les agents des péages notent « qu’à ce jour, ce groupe de travail n’a pas encore vu le jour malgré (leur) lettre de rappel du 22 décembre 2016 à laquelle le ministre (Mme Coulibaly) n’a pas daigné répondre ».

« Par ailleurs, à l’issue de la rencontre gouvernement-syndicats, le gouvernement n’a pas clarifié le statut du personnel dans le processus de transfert de la gestion de péage au fonds spécial routier », affirment-ils.

Mohamed ZOUNGRANA

Laisser un commentaire