Accueil Economie Burkina: La société minière IAMGOLD annonce la construction d’une centrale solaire hybride

Burkina: La société minière IAMGOLD annonce la construction d’une centrale solaire hybride

1317
0

Le Président directeur général (PDG) de la société minière canadienne IAMGOLD CORPORATION, Stephen Letwin, a annoncé vendredi au chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, la construction d’une centrale solaire hybride de 15 mégawatts à Essakane (Nord), au cours d’une audience à Kosyam.

Le minier canadien a confié à la presse, à sa sortie d’audience, qu’il a « eu une excellente rencontre avec le président du Faso qui est un grand soutien pour la mine d’Essakane et pour toutes (leurs) activités qu’ils mènent ».

Le nouveau projet solaire hybride, « un des plus grands au monde (selon ses financiers) va contribuer à l’approvisionnement en électricité de la mine, réduire notre emprunte en gaz à effets de serre et aussi va contribuer à l’introduction et à la vulgarisation de l’énergie solaire au Burkina Faso », a déclaré M. Letwin.

Pour le PDG de IAMGOLD, sa « visite chez le président du Faso témoigne de sa reconnaissance au chef de l’Etat (burkinabè) pour ses actions », espérant que le bon fonctionnement de la mine d’Essakane puisse « performer (davantage) grâce aux autorités nationales et aux communautés environnantes ».

Située au Nord burkinabè, la mine de Essakane est une mine à ciel ouvert ayant une durée de vie de dix ans. La société IAMGOLD est propriétaire à 90% alors que le gouvernement du Burkina Faso possède les 10% restants. La propriété de l’entreprise minière canadienne fait environ 1 069 km2.

La découverte de la mine d’Essakane remonte en 1985, mais il a fallu attendre plus de 24 ans soit en février 2009 pour que la société devienne propriétaire du terrain par l’acquisition Orezone Resources Inc, qui en était propriétaire depuis juillet 2002. La production de la mine à des fins commerciales débutera seulement le 16 juillet 2010. L’or est le minerai le plus répandu à Essakane.

La société prévoit une vitesse d’extraction pendant les quatre premières années à 32 millions de tonnes par an pour ensuite passer à 25 millions de tonnes et pour finir à 15 millions de tonnes. A noter que IAMGOLD est une compagnie qui implantée un peu partout dans le monde.

Mathias BAZIE

Laisser un commentaire