Accueil Economie Burkina: Roch Kaboré reçoit un administrateur de la Banque mondiale pour parler...

Burkina: Roch Kaboré reçoit un administrateur de la Banque mondiale pour parler de relance économique

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, a reçu mercredi 24 mai 2017, en audience Seydou Bouda, administrateur de la Banque mondiale (BM) pour échanger autour de la problématique de la relance économique appelée de tous les vœux par les Burkinabè.

Le cadre de la  BM a déclaré, face à la presse, que la relance économique est « une question d’engagement de tous les acteurs de l’économie nationale », après sa première rencontre qu’il a eu avec le chef de l’’Etat burkinabè.

« Je suis venu rendre compte (à M. Kaboré) du déroulement de ma mission et demander son appui et ses orientations en vue de bien conduire mon mandat à son terme » à la BM, a confié Seydou Bouda.

Il a affirmé que le chef de l’Etat lui a donné des conseils allant dans le « sens d’être le plus possible à l’écoute des pays qu’il représente et d’entretenir une relation dynamique avec l’ensemble de ces pays de sorte qu’aucun ne se sente en marge du fonctionnement du groupe ».

Répondant à une question relative à la relance économique au Burkina Faso, l’administrateur de la Banque mondiale a laissé entendre que la relance de l’économie nationale n’est pas une question d’argent.

Pour lui, « aussi paradoxale que cela puisse paraître, ce n’est pas une question d’argent, c’est plutôt une question d’engagement de tous les acteurs de l’économie nationale parce que l’économie c’est d’abord une science de la confiance ».

Selon l’administrateur de la BM, « quand les acteurs économiques ont confiance au modèle économique en marche et à l’environnement socioéconomique, ils s’y engagent sans réserve et la croissance, la prospérité est au bout du chemin ».

L’ex-ministre de la Santé, Seydou Bouda, fonctionnaire international burkinabè est depuis novembre 2016, Administrateur à la BM et représente à ce titre le « Groupe Afrique II », qui comprend 23 pays de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique Centrale, de l’Océan indien et de la Corne de l’Afrique.

Mathias BAZIE

Laisser un commentaire