Accueil Dernière Actu Burkina : « Fespaco d’accord, mais les conditions de travail d’abord »

Burkina : « Fespaco d’accord, mais les conditions de travail d’abord »

Les agents du ministère de la Culture ont observé un sit-in

Le Syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (SYNATRACT) à travers un sit-in de 7 heures à 10 heures le vendredi 24 février 2017 à Ouagadougou, a voulu montrer à l’opinion publique les conditions de travail des agents de ce ministère.

« Un peu de respect pour notre plateforme revendicative », « FESPACO d’accord, mais les conditions de travail d’abord », « Arrêtons la Clochardisation des agents du MCAT », « Notre culture se meurt, le tourisme avec », « Nan lara an sara ». Ce sont les slogans que le Syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (SYNATRACT) a brandi lors de son sit-in de vendredi 24 février 2017.

Selon le secrétaire général du SYNATRACT, Mohamed Lamine Ouédraogo, cette décision a été prise le 23 février dernier suite à une Assemblé générale extraordinaire des agents. « La base a décidé qu’on observe le sit-in pour montrer à l’opinion publique que nous ne sommes pas contents de nos conditions de travail et du traitement que nous réservent les autorités de ce ministère », a-t-il confié.

Et de préciser que le SYNATRACT a transféré sa plateforme le 31 janvier et le 9 février derniers, et que les agents ont demandé une audience auprès de leur ministre de tutelle mais aucune satisfaction « sous prétexte qu’il n’a pas le temps ». Le ministre aurait précisé qu’il va recevoir cette délégation à une date ultérieure qui leur sera communiquée au moment venu. A force d’attendre la réaction du ministre, le SYNATRACT dit avoir fini par perdre patience.

Mariam KANDO

Laisser un commentaire