Accueil Editorial Can Total Gabon 2017 : Ouagadougou au diesel !

Can Total Gabon 2017 : Ouagadougou au diesel !

982
0
Les Etalons (en blanc) dans le match contre les Lions indomptables

La fièvre de la Coupe d’Afrique des nations, Can Total Gabon 2017 n’a pas encore pris Ouagadougou. C’est le moins que l’on puisse dire après les deux premières journées de ce week-end. Certes, avant le début de la compétition le samedi 14 janvier, on pouvait voir des Ouagavillois transporter sur leur motos des postes téléviseurs, écran plasma ou « dos bombé », l’appellation donnée aux anciens téléviseurs. Certes on peut aussi faire le constat de réaménagements opérés par certains propriétaires et gérants de maquis et bars pour profiter de la Can et augmenter l’affluence chez eux. Certes, les prix des décodeurs et abonnements ont été revus à la baisse pour permettre à plus de Burkinabè de se brancher Can. Certes encore, des lieux de culte ont enregistré un peu moins de fidèles le samedi soir parce que les Etalons du Burkina faisaient leur entré dans le tournoi contre les Lions Indomptables. Mais c’est certain, les grandes soirées Can se font encore attendre à Ouagadougou. Et peut-être que la plus ou moins bonne prestation des poulains de Paulo Duarte qui ont partagé la poire en deux avec des Lions indomptables qui ont tout de même perdu de leur superbe depuis un bout de temps, donnera du feu aux supporters burkinabè, dans le froid de l’harmatan.

Tout le peuple burkinabè, sans installer les Etalons dans le fauteuil du reste périlleux de favoris, espère les voir rééditer l’exploit de la Can 2013, qu’ils ont terminée sur la deuxième marche du podium. En effet, les Super Eagles du Nigeria leur avait fait courber l’échine en Afrique du sud, en finale, sur la plus petite des marques victorieuses, 1-0. Ignorant la véritable forme de son équipe nationale de football vu qu’une bonne partie de la préparation s’est déroulée à l’abri des caméras -peut-être trop fouineuses ?- de la presse, les footeux et autres analystes burkinabè évitent de se hasarder sur le terrain des pronostics. Toutefois, tout en reconnaissant que le match nul (1-1) est bon à prendre, les Burkinabè sont conscients, que la suite de la compétition ne sera pas des plus simples. Pays organisateur, mais qui a concédé le nul également contre la Guinée Bissau considérée comme le petit poucet de la Can, du fait de sa première participation, le Gabon ne se permettra plus de faux pas. Les Lions indomptables voudront bien saisir cette opportunité de la Can Total Gabon 2017 pour se refaire la crinière. Dans l’euphorie du bon résultat obtenu contre les hôtes de la biennale du foot africain, et débarrassée de toute pression de favoris, les Bissau guinéens vont se faire plaisir et jouer crânement leur chance de qualification. Ce sont autant de données qui pourraient bien compromettre le galop des Etalons. Tout compte fait, cette équipe des Burkinabè bien en place depuis quelque temps et qui a perdu très peu de cadres, peut compter sur la détermination de jeunes dont le plus en vue est Bertrand Traoré, le sociétaire de l’Ajax d’Amsterdam ou Banou Diawara, l’homme des dernières minutes.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire