Accueil Société Concours directs 2022: des candidats recalés à Ouagadougou

Concours directs 2022: des candidats recalés à Ouagadougou

Des candidats au concours d'Assistants de Sécurité pénitentiaire en salle de composition au LTO Ouagadougou (DCPM MFPTPS)

Des candidats aux concours directs de la fonction publique burkinabè ont été recalés, le jeudi 22 septembre 2022, pour des erreurs administratives, au centre de composition du Complexe scolaire Bangré Yiguia à Ouagadougou. Pour cette session 2022, ils sont plus de deux millions de candidats à postuler pour environ six mille postes à pourvoir, selon l’Agence générale de recrutement de l’Etat.

La composition des concours directs de la Fonction publique session 2022 a été officiellement lancée, le jeudi 22 septembre 2022, au Lycée technique Aboubacar Sangoulé Lamizana de Ouagadougou, par le ministre en charge de la Fonction publique et du Travail, Bassolma Bazié.

Au centre de composition du Complexe scolaire Bangré Yiguia de Ouagadougou, plusieurs centaines de candidats étaient en lice, dans la matinée du jeudi 22 septembre 2022, pour le concours d’Assistant de Sécurité pénitentiaire.

Une dizaine de candidats ont été recalés à la composition, pour des raisons administratives, selon un président de jury, qui a préféré garder l’anonymat, à Wakat Séra. A en croire le superviseur de ce centre de composition, les candidats concernés ont commis des erreurs dans l’écriture de leurs noms sur la plateforme.

«En écrivant leurs noms, certains ont inversé l’ordre; au lieu du nom et prénom, ils ont commencé par le prénom avant d’écrire le nom». La source à Wakat Séra a expliqué que c’est en saisissant ainsi les noms dans cet ordre, que les candidats ne se sont pas retrouvés sur la liste.

Il est à préciser qu’avant d’accéder à la salle de composition, chaque candidat présente sa Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) ainsi que le récépissé d’inscription.

«Mais si sur notre liste, il y a erreur avec le nom, on vérifie au niveau de la plateforme d’inscription avec le téléphone du candidat. Si le nom y est correctement écrit, on conclut que c’est au niveau du tirage que l’erreur est survenue, et on laisse donc le candidat entrer pour la composition», a détaillé ce président de jury, qui a confié que des candidats se retrouvant dans cette situation ont été autorisés à composer l’épreuve du jour.

Pour le concours d’Assistant de Sécurité pénitentiaire, ce sont 377 postes qui sont à pourvoir pour cette année 2022 sur l’ensemble du territoire.

Pour l’ensemble des concours directs de la présente session, ce sont 2 106 962 candidats qui sont en compétition pour 6 069 postes, selon une information de l’Agence générale de recrutement de l’Etat. Le directeur général de cette Agence a confié que le taux des candidats pour cette année a augmenté de 74,31% par rapport à l’année dernière où 1 385 853 personnes étaient en lice.

La session 2022 concerne 92 concours dont l’administration des épreuves va du 22 septembre au 4 octobre 2022 sur l’ensemble du territoire. Pour la présente session, il y a 78 épreuves de Questions à choix multiples (QCM) et quatre à épreuves classiques.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire