Accueil Communiqué de presse COP26: annonce d’une «récolte précoce» de 4 milliards de dollars d’investissements accrus...

COP26: annonce d’une «récolte précoce» de 4 milliards de dollars d’investissements accrus pour l’agriculture intelligente

La RDC, un potentiel agricole endormi

La Mission d’innovation agricole pour le climat (AIM for Climate) est une initiative conjointe des Émirats arabes unis et des États-Unis, avec l’aval de la présidence britannique de la COP26. Une initiative qui est également soutenue par le Burkina Faso en tant que partenaire gouvernemental. Le 2 novembre, lors de la COP26, les pays participants à AIM for Climate ont annoncé conjointement une «récolte précoce» de 4 milliards de dollars d’investissements accrus pour l’agriculture intelligente face au climat (AIC) et l’innovation des systèmes alimentaires au cours des cinq prochaines années (2021-2025).

FICHE D’INFORMATION: MISSION D’INNOVATION AGRICOLE POUR LE CLIMAT (AIM for Climate)

PARTENAIRE GOUVERNEMENTAL : BURKINA FASO

Quoi : La Mission d’innovation agricole pour le climat (AIM for Climate) est une initiative conjointe des Émirats arabes unis et des États-Unis, avec l’aval de la présidence britannique de la COP26. L’initiative est également soutenue par le Burkina Faso en tant que partenaire gouvernemental.

Le 2 novembre, lors de la COP26, les pays participants à AIM for Climate ont annoncé conjointement une « récolte précoce » de 4 milliards de dollars d’investissements accrus pour l’agriculture intelligente face au climat (AIC) et l’innovation des systèmes alimentaires au cours des cinq prochaines années (2021-2025).

AIM for Climate s’efforcera de :

  • Démontrer un engagement collectif pour augmenter de manière significative les investissements dans l’innovation agricole pour l’AIC et les systèmes alimentaires au cours des cinq prochaines années (2021-2025).
  • Soutenir des cadres et des structures permettant des discussions techniques et la promotion de l’expertise, des connaissances et des priorités à travers les niveaux d’innovation internationaux et nationaux afin d’amplifier l’impact des investissements des participants.
  • Mettre en place des structures appropriées pour les échanges entre les ministres et les scientifiques en chef, et d’autres parties prenantes appropriées, en tant que points focaux clés et champions de la coopération sur l’innovation agricole liée au climat, afin d’engendrer une plus grande co-création et coopération sur les priorités de recherche partagées entre les pays.

Il existe trois voies de participation à AIM for Climate :

  • Partenaire gouvernemental: les participants gouvernementaux qui annoncent une augmentation de l’investissement public global dans l’innovation agricole pour l’AIC et les systèmes alimentaires au cours des cinq prochaines années (2021-2025). La responsabilité, le contrôle et la surveillance des investissements resteront du ressort du participant. Les partenaires gouvernementaux soutiennent également les objectifs de l’AIM for Climate et ont l’intention de participer à ses activités.
  • Partenaire du sprint de l’innovation: participants non gouvernementaux qui annoncent une augmentation de l’investissement autofinancé global dans l’innovation agricole pour l’AIC et les systèmes alimentaires au cours des cinq prochaines années (2021-2025) afin de permettre l’investissement dans des idées audacieuses pour favoriser l’innovation dans un délai accéléré. Les partenaires du sprint de l’innovation sont encouragés à faciliter les défis d’innovation avec le concours d’autres participants de AIM for Climate, y compris les gouvernements. La responsabilité, le contrôle et la surveillance des investissements resteront entre les mains du participant, sauf si celui-ci en décide autrement. Les nouveaux investissements annoncés doivent éviter le double comptage (par exemple, le double comptage des mêmes investissements par le gouvernement et les partenaires de sprint de l’innovation).
  • Partenaire de la connaissance : participants non gouvernementaux, tels que des institutions privées de recherche, d’éducation et de vulgarisation et des organisations internationales, des entreprises ou d’autres ONG qui soutiennent les objectifs d’AIM for Climate, ont l’intention de participer à ses activités, et annoncent une intention d’amplifier l’innovation agricole par : le partage des connaissances, la collaboration en matière d’innovation, la coordination, la démonstration et le déploiement.

Qui : En date du 2 novembre 2021, 33 pays ont enregistré leur soutien. En plus des EAU et des États-Unis, les partenaires gouvernementaux comprennent : Australie, Azerbaïdjan, Bahamas, Bangladesh, Brésil, Burkina Faso, Canada, Colombie, Danemark, Finlande, Géorgie, Ghana, Honduras, Hongrie, Irlande, Israël, Japon, Kenya, Lituanie, Mexique, Maroc, Nouvelle-Zélande, Philippines, République de Corée, Roumanie, Singapour, Suède, Ukraine, Royaume-Uni, Uruguay et Vietnam.

Les partenaires du sprint de l’innovation comprennent : The Bill & Melinda Gates Foundation, Ralph Lauren Corporate Foundation, FONTAGRO, Foundation for Food & Agriculture Research (FFAR), ClimateAi, CropLife International, U.S. Farmers & Ranchers in Action, BASF, PepsiCo, Syngenta Foundation for Sustainable Agriculture, Elanco et le Innovation Center for U.S. Dairy.

Les partenaires de la connaissance comprennent : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, Agriculture & Food Systems Institute, Fondation des Nations unies, Forum économique mondial, CGIAR, Group on Earth Observations Global Agriculture Monitoring Initiative (GEOGLAM), Global Research Alliance on Agricultural Greenhouse Gases, Inter-American Institute for Cooperation on Agriculture (IICA), Michigan State University Global IDEAS, SOMA MATER, The Adaptation of African Agriculture (AAA) Initiative, The Henry Ford, University of Edinburgh – Edinburgh Climate Change Institute, Volcani International Partnerships, University of California, Davis – Feed the Future Innovation Lab for Markets, Risk & Resilience, Virginia Tech – Integrated Pest Management Innovation Lab, Bayer, Global Dairy Platform, Sylvera, Good Food Institute, AGROGREA, Farm Journal Foundation, Agricultural Model Intercomparison and Improvement Project (AgMIP), Biotechnology Innovation Organization (BIO), SAS, The Chicago Council on Global Affairs, Australian Olive Association, Pennsylvania State University – USAID Current and Emerging Threats to Crops Innovation Lab, Verisk Analytics, Online Model United Nations (OMUN), Climate Advisers, Supporters of Agricultural Research (SoAR) Foundation, Syngenta, Arizona State University LightWorks, The Henry L. Simson Center’s The Alliance for a Climate Resilient Earth (ACRE), Atolla Tech and FMC Corporation.

Quand et Où : AIM for Climate a été lancé le 2 novembre lors de la COP26 à Glasgow, au Royaume-Uni. Il a été présenté en avant-première lors du sommet des leaders sur le climat du président Biden le 23 avril 2021.

Pourquoi : Une grande partie du défi climatique tourne autour de l’alimentation et de l’agriculture. L’agriculture représente environ 25 % de toutes les émissions mondiales de gaz à effet de serre d’origine humaine. La réforme de ce secteur est également essentielle pour réaliser les Objectifs de développement durable liés à la pauvreté, à la faim, à l’égalité des genres, à l’eau potable et à l’assainissement, à la réduction des inégalités, à la consommation et à la production responsables, à la vie sous l’eau et à la vie sur terre.

Le sixième rapport d’évaluation du GIEC lie directement l’activité humaine au changement climatique et souligne que les approvisionnements alimentaires mondiaux souffriront si les températures dépassent 1,5°C.

Avec plus de deux milliards de personnes employées dans l’agriculture, il s’agit d’un secteur qui nécessite une plus grande attention.

La population mondiale croissante est de plus en plus dépendante d’une production alimentaire vulnérable au climat. Le changement climatique met à mal les pratiques agricoles de longue date, menaçant d’endommager le secteur et de maintenir des millions de personnes dans la pauvreté.

Comment : Les partenariats mondiaux peuvent stimuler l’innovation agricole pour un avenir sûr sur le plan alimentaire.

AIM for Climate adopte une approche de coopération multipartite, incluant des acteurs des secteurs public et privé, pour stimuler l’innovation agricole, comme les technologies intelligentes face au climat et les approches durables. Il en résultera de nouvelles efficacités, une réduction des émissions, une croissance économique et une amélioration des moyens de subsistance.

La coopération internationale doit être adaptée aux défis locaux en matière de sécurité alimentaire et de climat.

Les domaines cibles de l’AIM for Climate comprennent l’amélioration de la productivité durable, l’efficacité de l’utilisation des terres, de l’eau, du carbone et d’autres intrants, la production végétale et animale résiliente, l’amélioration des outils numériques et les systèmes alimentaires inclusifs, équitables et durables.

Pour plus d’informations, veuillez consulter http://aimforclimate.org

Laisser un commentaire