Accueil A la une Discours du Président du Faso: Gilbert Noël Ouédraogo réagit

Discours du Président du Faso: Gilbert Noël Ouédraogo réagit

Maître Gilbert Noël Ouédraogo

Le président du parti politique Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), Maître Gilbert Noël Ouédraogo, en réaction sur sa page Facebook, au discours du Président Roch       Kaboré, livré à la nation le 27 juin 2021, a trouvé celui-ci «en deçà des attentes légitimes du peuple».

Le président du Faso, Roch Kaboré, est sorti enfin de son silence dimanche 27 juin 2021 pour s’adresser à son peuple. Un discours que plus d’un attendaient dans un contexte marqué par une succession de marches populaires des populations victimes des attaques terroristes, et ce à partir de celle Mouvement U Gulmu Fi, de Dori, de Titao et de Kaya. Après ce discours tant attendu des populations,  pour certains internautes « la montagne a accouché d’une souris » ou « l’éléphant annoncé est arrivé avec un pied cassé », estimant avec regret que c’est un discours de coquille «vide».

Dans la même foulée, Maître Gibert Noël Ouédraogo a écrit sur sa page: «Je dois dire que le discours du Président a été en deçà des attentes légitimes du peuple». Avec ce long silence du Président Kaboré, ce discours de près d’une dizaine de minutes lui paraît «peu et tardif».

Marqué, entre autres, d’appel à l’union des Burkinabè, à surseoir aux marches ; de condamnation des attaques de Solhan ayant causé plus d’une centaine de morts, de l’embuscade contre un convoi ayant occasionné la mort de 11 policiers sur l’axe Barsalogo-Foubé, ce discours de Roch Kaboré, pour Noël Ouédraogo, devait plutôt « contenir des actions concrètes et fortes qui redonnent confiance au peuple ».

D’après lui, «la situation est devenue intenable et les lignes doivent bouger rapidement. C’est le minimum exigé», en plus d’un appel à l’unité. « J’entends son appel à l’unité et cela a toujours été mon cheval de bataille », a-t-il notifié, en effet, avant de s’interroger: «Mais on s’unit pourquoi ? Pour garder le silence sur la situation actuelle qui est dramatique»?

A l’en croire, comme de l’avis de beaucoup d’internautes burkinabè, «il y a des gens qui ne sont pas à leur place» et « si les mesures qui sont attendues sont prises, nous consoliderons l’unité en vue d’un combat pour sauver notre Patrie», a indiqué le président de l’ADF/RDA précisant tout de même «qu’il y va de l’existence même de notre pays».

Il a renouvelé son soutien aux forces de défenses et de sécurités, aux volontaires pour la défense de la Patrie, aux lanceurs d’alertes et à tout le peuple qui se mobilise pour sa survie.

Réagissant sur 3TV, le président du parti politique Vision Burkina, Do Pascal Sessouma, quant à lui, a remis en cause les compétences du ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré. Par ailleurs, il a réclamé sa démission dudit ministère.

Par Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire)    

Laisser un commentaire