Accueil Politique Elections municipales partielles au Burkina: Il n’y a « pas d’incident particulier », selon...

Elections municipales partielles au Burkina: Il n’y a « pas d’incident particulier », selon le ministre

Le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo lors de sa tournée dans les bureaux de vote

Il n’y a « pas eu d’incident particulier » depuis l’ouverture des bureaux de vote dimanche 28 mai à 6H00 (GMT, heure locale), dans les localités au Burkina où se tiennent les élections municipales partielles, selon le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation Siméon Sawadogo, après un constat fait sur le terrain.

« Ce que nous avons vu ce matin rassure », a affirmé le ministre Sawadogo pour qui « les échos qui (leur) parviennent montrent que les électeurs sont disciplinés, donc il n’y a pas d’incident particulier en dehors de quelques mésententes qui ont été rapidement réglées par la CENI (Commission électorale nationale indépendante) ».

Vu le déroulement de ces élections, le ministre dit être « très satisfait »: « Nous sommes très satisfaits de ce que nous avons observé dans les bureaux de vote. On peut accepter que relativement c’est bon ».

Elections municipales partielles

Ces élections viennent pour compléter celles qui ont eu lieu en 2016. Des incidents avaient obligés les autorités à annuler les votes dans certaines communes, notamment dans l’Arrondissement 4 de Ouagadougou, Saponé (Centre-Est) et Bouroum-Bouroum (Sud-Ouest).

Pour le présent scrutin, « deux ou trois bureaux de vote ont eu quelques soucis en termes de dispositif matériel notamment dans des bureaux de vote sous des paillotes », a indiqué le président de la CENI, Newton Ahmed Barry.

A l’Arrondissement 4 de Ouagadougou, où plus de 70 bureaux de vote sont sous paillote, autour de 86 000 votants sont attendus dans 221 bureaux de vote.

Marcelle Sawadogo, président du bureau de vote n°2 à l’école Ouidin Waffé à Saponé

A Saponé, également, où l’équipe du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation s’est rendue, plus précisément à l’école Ouidin Waffé, dans les bureaux de vote n°1 et 2, plus de 600 votants y sont attendus.

Selon un constat fait par un journaliste de Wakat Séra, il n’y a pas d’affluence dans les bureaux de vote pour ces élections.

« L’affluence n’est pas trop pour le moment », a affirmé le président du bureau de vote n°2 à l’école Ouidin Waffé, Marcelle Sawadogo. Dans ce bureau, autour de 11H00, une quarantaine de personnes sur 197 avaient déjà voté.

Newton Ahmed Barry, président de la CENI

« La CENI en tout cas a fait le maximum pour être en règle. Pour nous l’objectif c’est zéro faute », a dit M. Barry.

Les résultats des votes « seront consolidés au fur à mesure » et tous les résultats pourront être disponibles dès lundi 29 mai à 10H00, selon le président de la CENI Newton Ahmed Barry.

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire