Accueil Société Fête de Ramadan à Ouaga: Sous le signe de la tolérance religieuse

Fête de Ramadan à Ouaga: Sous le signe de la tolérance religieuse

photo d'illustration

La fin du mois de Ramadan a été matérialisée ce jour 25 juin par l’Aid el Fîtr, communément appelée fête de Ramadan. Pour l’occasion, l’Association des Elèves et Etudiants musulmans du Burkina (AEEMB) et le Centre d’Etudes, de Recherches et de Formation islamiques (CERFI) ont fait la prière sur le terrain Dabo Boukary à l’Université Pr Joseph Ki-Zerbo Ouaga I.

Dès 8h, par vagues, vêtus de boubous ou d’habits divers les musulmans se sont dirigés vers le terrain qui d’habitude accueille des footballeurs. A 9h 05, l’imam fait son arrivée et la prière débute en même temps. Après les deux Rakats, l’imam Nouhoun Bagayogo, qui a officié, a abordé plusieurs thèmes dans son sermon.

Il est revenu sur la valeur du mois de pénitence qui vient de finir et a rappelé le comportement d’après Ramadan, notamment le jeûne des six jours durant le mois de Chawwal. A ce sujet, l’imam Bagayogo a dit que celui qui jeûne ces six jours, Dieu lui donne le bénéfice d’une année entière de jeûne.

Il a ensuite parlé de l’organisation du pèlerinage 2017 aux lieux saints de l’islam. Il a salué les innovations majeurs comme l’inscription en ligne et la baisse du coût du hadj de 29 350 F CFA par rapport à l’an passé.

L’imam a également déploré l’incivisme en milieu scolaire qui pour lui est « un dysfonctionnement du système éducatif ».

En rapport avec l’actualité marquée par le terrorisme, l’imam Nouhoun Bagayogo a dit:  » A l’évidence, rien de ces idéologies de la terreur ne provient des enseignements authentiques de l’islam.Rappelons-nous toujours que l’un des grands principes de la religion musulmane, est le respect de la vie et de la dignité humaine ».

Il a insisté sur la tolérance qui est une valeur cardinale en islam: » Vivre ensemble selon l’islam, c’est être avec Dieu et avec les hommes, au-delà de la couleur, de l’ethnie, de la classe sociale… de toute différence. Le Prophète (saw) rendait visite aux chrétiens et juifs de Médine; il recevait dans la mosquée des délégations non-musulmanes« .

Boureima DEMBELE 

 

Laisser un commentaire