Accueil Politique Gestion de la ville de Ouagadougou: « L’UPC dans sa débâcle fait un...

Gestion de la ville de Ouagadougou: « L’UPC dans sa débâcle fait un tapage désespéré », selon des élus MPP

Le président du groupe municipal du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), parti au pouvoir au Burkina, Moustapha Siembé, a soutenu jeudi que l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) « dans sa débâcle fait un tapage désespéré », en réponse à la sortie médiatique des élus locaux de la formation politique du leader de l’opposition (Zéphirin Diabré), le mardi 21 mars, sur la gestion de la commune de Ouagadougou.

« L’UPC dans sa débâcle et sa peur, fait un tapage désespéré », a affirmé M. Siemdé pour qui « le tapage médiatique orchestré n’est rien d’autre qu’un moyen pour l’UPC pour nuire au maire de la commune de Ouagadougou (Armand Beouindé) qui a adopté le principe de bâtir le développement sur le socle d’un programme qui s’inscrit dans la durée et dans l’unité ».

Aussi, le président du groupe municipal du MPP a rassuré que les élus de leur parti « affichent (leur) sérénité quant aux actions à mener durant (leur) mandat et qui prendront en compte l’ensemble des préoccupations de la population de Ouagadougou », notant que certaines informations sont à recadrer dans les propos de l’UPC sur les allocations des ressources consacrées aux études ».

« Contrairement aux allégations de l’UPC, la direction des études de la commune n’a pas pour mission de réaliser elle-même des études mais d’assurer une mission de réparation, de coordination, de suivi validation en lien avec les autres services de la mairie ».

Pour le MPP, « c’est une méconnaissance criarde des mécanismes en matière d’investissement et de la commande publique, que de faire de telles allégations ».

Concernant la question de lotissement, Moustapha Siembé a affirmé que le parti de Zéphirin Diabré « se trompe de cible », car cette question « ne relève pas du maire de la commune de Ouagadougou mais plutôt d’une décision gouvernementale qui, du reste, a suspendu les lotissements sur l’ensemble du territoire ».

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), avait révélé qu’une « autre insurrection (est) en latence » et cela serait lié à « la situation de lotissement à Ouagadougou », accusant le MPP de n’avoir pas un plan de développement.

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire