Accueil Société IAM-Ouaga : plus de 100 stages et emplois promis aux étudiants

IAM-Ouaga : plus de 100 stages et emplois promis aux étudiants

2305
0
Rencontre d'échange des étudiants de l'IAM avec des chefs d'entreprise

L’institut africain de Management (IAM) Ouaga a sacrifié à la tradition en organisant, dimanche 26 mars 2017, le déjeuner d’échanges annuel entre ses étudiants et des chefs d’entreprise. Quatrième du genre, cette rencontre a permis aux étudiants de s’abreuver de la riche expérience des patrons de sociétés fleurons de l’économie burkinabè, et d’avoir des opportunités de stages et d’emplois.

« L’objectif de ce déjeuner d’échanges et de partage avec les chefs d’entreprise du Burkina est d’amener les étudiants à se surpasser », a affirmé le président du Conseil d’Administration (PCA) de IAM Ouaga, Amed Diallo.

L’occasion fut belle pour les étudiants d’avoir une idée des expériences de ces chefs d’entreprise.  Ils avaient en face d’eux, de dynamiques chefs d’entreprises comme le président de la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCIA-BF) et PD6G du Groupe Esmaf, Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi, le vice-président de la CCIA-BF et patron des Boulangeries Fours Mixtes, Oumar Yugo, le PD-G du groupe Coris Bank international, Idrissa Nassa, le président directeur général de BBS Holding, Arouna Nikiéma, le directeur général de Nestlé Burkina, Bruno Karim El Kasri, le directeur général de la Loterie nationale du Burkina (Lonab), Lucien Carama, le promoteur de Tovio, Thomas Olivier Vio, le directeur général de CBAO, Wilson Mohamed, le Directeur général de CFAO Motors, Patrice Ngalani, et le directeur général des boulangeries Wend Konta, Augustin Bambara. Comme à l’accoutumée, le DG de IAM-Ouaga, Alioune Benga a été le témoin oculaire de ce cadre d’échanges et d’opportunités d’emplois et de stages.

« C’est le cadre approprié pour permettre aux étudiants d’apprendre auprès de ces modèles de réussite. Notre pays a besoin des hommes et des femmes de valeur, de qualité », a dit M. Diallo.

le président directeur général du groupe BBS, Arouna Nikiéma échange avec des étudiants

La plupart des chefs d’entreprise présents ont encouragé les étudiants à se lancer dans la mise en place de projets et « d’aimer le travail bien fait ».

« Si vous comptez sur vos propres efforts vous allez réussir », a conseillé le directeur général de la Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale (CBAO) au Burkina, Mohamed Wilson, qui a invité les étudiants à ne pas être « complexés et à chercher à être indépendants en se donnant davantage du courage ».

Quant à Patrice Ngalani, directeur général de CFAO au Burkina, il a exhorté les étudiants à « bâtir leur savoir » car le milieu professionnel a « besoin d’hommes de qualité ».

« Chacun est le propre acteur de son développement », a conclu M. Ngalani.

« Soyez honnêtes, apprenez bien ce qu’on vous apprend car seul le travail paie », a laissé entendre le directeur général de la Loterie nationale du Burkina (LONAB) Lucien Carama.

Pour Abdoul Faysal Millogo, étudiant en finance comptabilité 3, qui a « été merveilleux en écoutant les différents conseils », note que ces chefs d’entreprises sont « des exemples pour eux » et qu’il tiendra compte de leurs conseils.

Des étudiants de IAM-Ouaga

A l’issue de cette rencontre d’échanges parrainée par le président de la Chambre de commerce, Mahamadi Sawadogo, « il y a eu plus de 100 promesses de stage et d’emplois », a confié le PCA de IAM Ouaga, Amed Diallo.

« IAM-Ouaga a besoin d’avoir un taux très élevé au niveau de l’insertion professionnelle de ses étudiants », a indiqué M. Diallo pour qui, selon le bilan, ce genre de rencontre qu’ils ont commencé à organiser depuis cinq ans maintenant, « procure beaucoup d’emplois aux étudiants et c’est cela l’objectif, parce qu’une chose est de former et une autre est d’insérer les étudiants dans le monde de l’entreprise ».

Selon lui, au jour d’aujourd’hui « IAM-Ouaga a le taux d’insertion le plus élevé de toutes les universités au Burkina ».

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire