Accueil Société Littérature: «Le Chrétien doit faire la Politique autrement»

Littérature: «Le Chrétien doit faire la Politique autrement»

Un livre recommandé à tous et particulièrement aux chrétiens qui sont dans la politique

Félix Côme d’Oliveira invite le Chrétien à «faire la politique autrement» dans sa dernière parution qui date de 2019. L’ouvrage du professeur de Mathématiques et Physiques et Certifié d’Histoire qui met l’accent sur la partition que doit jouer le Chrétien en tant qu’acteur politique, incite celui-ci à prendre conscience de ses responsabilités politiques, sociales et économiques au sein de la cité.

Aperçu de l’œuvre

La politique est «la plus haute expression de la charité», selon Félix Côme d’Oliveira qui a indiqué dans l’introduction de son livre que l’intérêt de c’est de s’intéresser à l’engagement politique des chrétiens et d’œuvrer pour qu’ils prennent conscience de leurs responsabilités politiques, sociales et économiques au sein de la cité, tout en les assumant dans l’esprit de l’Evangile. Dans la préface faite par Antoine Ganyé, Archevêque émérite de Cotonou, il est dit clairement que «la vocation du Chrétien c’est la sainteté, et le meilleur moyen d’y accéder est d’être au service du bien».

En rappelant que la «politique est une affaire d’amour du prochain», l’auteur de «Le Chrétien doit faire la Politique autrement», dans un langage littéraire accessible au grand public, attire l’attention de tous les Chrétiens sur le lien étroit qui existe entre la politique et le bien qu’ils sont appelés à faire à l’endroit de leurs frères et sœurs en humanité qui ont besoin d’être aidés et secourus en vue de garantir un minimum de bien-être social. Lorsqu’il insiste sur la nécessité pour le baptisé de s’engager en politique, Félix Côme d’Oliveira en parle en termes d’obligation pour tout Chrétien.

L’ouvrage subdivisé en trois grandes parties, montre que «l’amour du prochain ne doit pas se limiter uniquement au cercle étroit de nos parents et amis. Il doit sortir de ses frontières familiales et amicales pour s’étendre aux autres que nous n’avons pas la chance de rencontrer, mais qui vivent sur le même territoire que nous», souligne l’Archevêque émérite de Cotonou, Antoine Ganyé.

Le livre de 160 pages paru en 2019 aux éditions Porte-parole de la Parole de Dieu, invite donc les Chrétiens à travailler dans «ce vaste champ de la charité» qu’est la politique, pour mériter la récompense promise aux «bénis» du Père Céleste. Le livre met ainsi en relief le comportement fondamental sur lequel portera son jugement au dernier jour: l’attitude que nous aurons eue envers les pauvres et les plus petits.

La mise en garde de l’ouvrage

Mais si c’est un devoir pour le Chrétien de se mêler à la chose politique en suivant les enseignements évangéliques et les dispositions de la doctrine sociale de l’Eglise en la matière, il n’en demeure pas moins vrai que le chrétien qui s’engage en politique ne doit pas oublier que ce milieu regorge de beaucoup de pièges qui risquent de mettre à mal sa foi et sa conviction chrétienne, prévient Monseigneur Ganyé. C’est pourquoi, pour vaincre ce mal, Félix Côme d’Oliveira attire l’attention de ses frères et sœurs chrétiens qui font la politique, sur la nécessité de se faire accompagner par des conseillers spirituels, prêtres, évêques, ou religieux. Savoir sur qui s’appuyer spirituellement et en matière de conseils pour ne pas être pris en otage par la passion de la politique, reste une priorité du Politique Chrétien pour garantir une parfaite réussite de ses actions, appuie M. d’Oliveira.

L’auteur du livre

Félix Côme d’Oliveira est le directeur fondateur du Collège des Elites de Demain et ancien directeur du Centre International de Formation Ajavon Sébastien (CIFAS-Bénin). Baptisé le lundi 6 octobre 1958 en l’Eglise Saint Michel de Cotonou, il y est responsable du groupe de prière de Padre Pio de Jéricho et président de la famille des Auditeurs  de Radio Immaculée Conception, FARIC, de Saint Michel de Cotonou.

Félix Côme d’Oliveira est également auteur de deux biographies, «Sur les chemins de la vie de maman Jeanne de Dieu» et «Une lampe allumée pour le Bénin et l’Afrique» de Sébastien Ajavon, et de six ouvrages de catéchèses «Au nom du Christ», «La catéchèse du jeudi soir de Saint Michel», «Au nom de l’Eglise», «Afin qu’ils aient la vie», «La catéchèse d’un Evêque africain» et «Mgr Antoine Ganyé: un pasteur appétissant».

Par Bernard BOUGOUM      

Laisser un commentaire