Accueil A la une Mali : un Journaliste français enlevé par le GSIM appelle à l’aide la...

Mali : un Journaliste français enlevé par le GSIM appelle à l’aide la France

Il faut sauver le journaliste indépendant Olivier Dubois (DR)

Le Journalise français Olivier Dubois, dans une vidéo diffusée ce mercredi 5 mai 2021, sur les réseaux sociaux, a révélé avoir été enlevé depuis le 8 avril à Gao, une zone située au nord du Mali, par le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM). Dans la vidéo, le journaliste Olivier Dubois appelle les autorités françaises à l’aide, selon France 24.

Olivier Dubois est un journaliste français et est un collaborateur de différents médias. Dans une vidéo de 21 secondes, Olivier Dubois affirme être un otage pris aux pièges du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans dans la ville de Gao, alors qu’il y était pour réaliser une interview avec un commandant djihadiste local. « C’est une vidéo de 21 secondes que l’on peut qualifier de ‘sauvage’, elle n’est pas validée par un groupe terroriste. Je l’ai reçue à l’aube », a indiqué un spécialiste des mouvements djihadistes pour France 24, Wassim Nasr.

Dans la vidéo, Olivier Dubois a décliné « son identité et confirme son statut d’otage ». Enlevé le 8 avril, c’est pratiquement près d’un mois de cela que Olivier Dubois a réussi à clarifier et lever le doute sur la situation dans laquelle il se retrouve. Il a demandé à ses proches, à sa famille et aux autorités françaises d’user de « tout ce qui est en leur pouvoir » pour sa libération.

Dans la vidéo, nous rapporte France 24, « le journaliste est assis par terre, les jambes croisées sur une toile de couleur verte, dans ce qui semble être une tente. Il est vêtu d’un costume traditionnel rose clair, la barbe bien taillée, regarde fixement la caméra et s’exprime d’une voix ferme. Les mouvements de ses doigts et d’une jambe semblent néanmoins traduire une certaine nervosité ».

La localité de Gao est encore le lieu où la septuagénaire Sophie Pétronin a été enlevée par des hommes armés. Elle a été libérée en octobre 2020, et ainsi elle devenait la dernière otage française libérée et il n’y avait plus de Français otage dans le monde depuis sa libération. Sophie Pétronin dirigeait depuis des années une organisation d’aide à l’enfance. Elle avait été libérée en même temps que l’homme politique Soumaïla Cissé.

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire