Accueil Dernière Actu Mémorial Thomas Sankara: Le concours d’architecture lancé

Mémorial Thomas Sankara: Le concours d’architecture lancé

Le colonel Bernard Sanou (3e à gauche) donne des explications sur le mémorial

L’Association comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) a, au cours d’une conférence de presse, ce jour mercredi 10 mai 2017 à Ouagadougou, procédé au lancement officiel du concours international d’architecture en vue de la conception d’une œuvre architecturale du mémorial Thomas Sankara.

Le mémorial en l’honneur de Thomas Sankara sera une réalité le 2 octobre 2016 a promis l’Association comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS). Le président de l’Association comité international mémorial Thomas Sankara, le Colonel Bernard Sanou indique en effet que le concours comporte deux degrés.

Le premier selon lui, concerne les propositions d’idées et à cette étape, il y aura une présélection des dix meilleures idées. Le second degré, toujours selon lui, porte sur les propositions de l’avant-projet sommaire de l’œuvre architecturale. Il souligne que le concours est ouvert à partir de ce jeudi 11 mai 2017, et sera refermé le 26 juillet 2017 soit une durée de 2 mois. Selon les informations fournies, la clôture du premier degré est fixée au 1er juin 2017, et que le second degré mobilisera les 10 meilleures propositions du premier degré. Un jury composé de huit membres, va statuer sur les projets retenus à la première étape comme à la deuxième.

Qui pourront prendre part au concours ?

Le président de l’Association a expliqué que les associations ou groupements sont admis à condition de présenter un acte de groupement certifié par un notaire. Egalement, souligne-t­-il, les cabinets associés doivent se conformer individuellement aux dispositions du présent concours.

Pour ce qui est des architectes désirant soumettre leurs idées et œuvres, ils sont les bienvenus a indiqué le principal conférencier du jour. Il rappelle que les dossiers à fournir pour le concours peuvent être consultés gratuitement au siège de l’Association, ou être acquis contre la somme non remboursable de 200 mille francs CFA.

A l’issue dudit concours, les prochaines étapes seront le lancement d’une vaste campagne  nationale et internationale de souscriptions populaires pour le financement et la collecte d’archives. L’Association a acquis par rétrocession le site principal du Conseil de l’entente. C’est donc sur ce site que la partie centrale du mémorial sera implantée.

Le colonel Bernard Sanou justifie le choix de ce site par le fait qu’il fut le siège du Conseil nationale de la révolution (CNR) ; et c’est là que l’ex-président du Faso Thomas Sankara a travaillé et pris les grandes décisions qui ont marqué la vie de la Révolution. « C’est aussi là où il a trouvé la mort  avec ses compagnons », a-t-il ajouté avant de souligner qu’au regard de ces éléments, un effort particulier doit être fait pour conserver tout cela. « Le site du Conseil de l’entente a été retenu au regard de son caractère fortement symbolique » a-t-il conclu.

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire