Accueil Monde Militaires ivoiriens arrêtés au Mali: le président Goïta appelle à une médiation...

Militaires ivoiriens arrêtés au Mali: le président Goïta appelle à une médiation du Togo

Le colonel Assimi Goïta, patron de la transition malienne

L’affaire des 49 militaires ivoiriens arrêtés le 10 juillet dernier au Mali a crispé les relations entre les deux pays. En vue d’un dénouement heureux de cette situation, le président malien de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a souhaité, lundi 18 juillet 2022, que le Togo mène une mission de bons offices entre les parties concernées, ce que le Togo a accepté, à en croire son ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey.

Les autorités maliennes ont appelé, lundi 18 juillet 2022, à une médiation du Togo, pour «un dénouement heureux» de la situation qui concerne les 49 militaires ivoiriens détenus depuis huit jours à Bamako.

Dans un communiqué conjoint, les ministres des Affaires étrangères des deux pays indiquent que le président de la Transition du Mali, le colonel Assimi Goïta «s’est dit ouvert au dialogue et disposé à œuvrer (…) pour un dénouement heureux de cette situation, y compris par voie diplomatique, dans le strict respect de la souveraineté du Mali».

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, a réaffirmé la disponibilité du président Faure Gnassingbe «à poursuivre son appui à la Transition et à aider à la résolution de cette situation.

Le dimanche 10 juillet dernier, 49 militaires ivoiriens ont été arrêtés à l’aéroport de Bamako et qualifiés de «mercenaires» par Bamako et qui devraient être jugés comme tels par la justice malienne.

 Mais selon Abidjan, ses soldats étaient au Mali dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la mission des Nations unies au Mali (Minusma), et cela était «bien connu des autorités maliennes».

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire