Accueil Société Ouagadougou: 96 gendarmes distingués au camp Paspanga

Ouagadougou: 96 gendarmes distingués au camp Paspanga

1643
0
Des gendarmes distingués par la médaille militaire et commémorative au camp Paspanga

Des officiers, sous-officiers et militaires de rang des armées et non officiers de la gendarmerie ont été distingués précisément par la médaille militaire et commémorative pour leur « bravoure et dévouement à la nation dans les opérations de sécurité et de maintien de la paix », au camp Paspanga de Ouagadougou ce vendredi. Ainsi 96 gendarmes ont vu leur « valeur professionnelle, la durée et la qualité de leurs services » récompensés, a constaté Wakata Séra.

Cette décoration a été en différée parce que la cérémonie solennelle a été faite le 1er novembre au 57è anniversaire des forces armées nationales, selon les organisateurs de l’évènement. « Je leur souhaite beaucoup de courage parce que la distinction doit pouvoir les galvaniser afin qu’ils puissent redoubler d’effort », a déclaré le chef d’état-major de la gendarmerie Omer Marie Bruno Tapsoba.

Le premier responsable des gendarmes a profité de l’occasion solennelle pour souhaiter également aux soldats burkinabè déployés pour des missions de soutien et de maintien de paix à l’extérieur, « beaucoup de courage » afin qu’« ils puissent maintenir haut le flambeau du Burkina Faso à l’étranger, et  achever leur mission et rentrer comme ils sont partis ».

Un officier recevant les salutations de son chef d’état-major, le colonel Omer Marie Bruno Tapsoba

« La reconnaissance que la nation et mes chefs hiérarchiques m’ont faite est pour moi une fierté parce que c’est une confiance qu’ils ont placé en moi », a affirmé le lieutenant Ahmed Issiaka Drabo, décoré de la médaille commémorative avec agrafe Soudan. L’officier de gendarmerie pense qu’avec cette reconnaissance, il pourra « davantage connaître le métier des armes, connaître le travail du militaire surtout de la gendarmerie dans le cadre des opérations de soutiens de paix ».

L’adjudant Blaise Yaméogo, en service au ministère de la Défense, a reçu pour sa part la médaille militaire. L’officier qui dit totaliser 19 ans de service a confié qu’il est « vraiment ému de constater que les efforts fournis au jour le jour dans le cadre du devoir professionnel n’est pas passé inaperçu aux yeux de mes chefs hiérarchiques ».

Il dit voir à travers cette décoration, « une interpellation à mieux faire, à plus d’ardeur au travail pour prouver à ceux qui (lui) ont décerné cette médaille qu’ils n’ont pas eu tort », remerciant au passage la première personnalité de la gendarmerie (le colonel Bruno Tapsoba) et également les autres chefs hiérarchiques qui l’ont conseillé et l’ont accompagné. « Cette reconnaissance je suis tenu à défaut de mieux faire de ne plus régresser », a-t-il conclu.

Soixante-trois récipiendaires ont reçu la médaille militaire qui est destinée à récompenser les militaires non officiers des armées de Terre, de l’Air et de la gendarmerie nationale qui se sont distingués par leur « dévouement à la nation, leur valeur professionnelle, la durée et la qualité de leurs services ». Cette médaille peut être décernée à titre normal, exceptionnel ou posthume.

La médaille commémorative est destinée quant à elle, à récompenser les officiers, les sous-officiers et militaires de rang des armées qui se sont distingués par leur « dévouement à la nation dans les opérations de sécurité et de maintien de la paix ». Au total 33 militaires dont 22 récipiendaires avec agrafe Mali et 11 avec agrafe Soudan ont reçu cette distinction ce matin.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire