Accueil Dernière Actu Réseau Libéral africain : Zéphirin Diabré élu vice-président chargé de l’Afrique de l’Ouest

Réseau Libéral africain : Zéphirin Diabré élu vice-président chargé de l’Afrique de l’Ouest

L'UPC de Zéphirin Diabré (à droite) et l'ADF/RDA de Gilbert Ouédraogo sont les 2 partis membres du Réseau (photo d'archives)

L’ADF/RDA et l’UPC ont, au cours d’une conférence de presse, ce jour 29 mars 2017 informé de l’élection de Zéphirin Diabré comme vice-président du Réseau Libéral africain chargé de l’Afrique de l’Ouest.

Le président fraichement élu à la 13e Assemblée générale tenue du 22 au 25 mars à Nairobi au Kenya, a fait savoir que sa tâche consistera à « répandre les valeurs libérales sur le continent africain », « faciliter le développement et la croissance des partis libéraux, des organisations et des personnes libérales… », «encourager la solidarité entre les membres dans le but de les aider à arriver au pouvoir par des moyens démocratiques en leur permettant de renforcer leur appui, d’augmenter leur influence en politique et de mettre en œuvre des politiques libérales lorsqu’ils sont au gouvernement »…

L’union des libéraux, l’un des remèdes contre le terrorisme

Le Réseau compte 53 membres provenant de 30 pays et ce sont deux partis burkinabè qui y sont membres. Le Faso Autrement a toutefois formulé son intention d’y adhérer.

En marge du renouvellement des instances, l’Assemblée générale a tablé sur la lutte contre le populisme, l’extrémisme, le nationalisme… Pour eux le remède à ces maux passe d’abord par leur union.

L’Assemblée a aussi abordé les questions de la formation des coalitions avant les élections, de la gestion des pays en situation de coalition, des leçons à tirer des différentes expériences africaines et des meilleures formes de coopération entre libéraux sur le plan international.

Quatre résolutions ont été prises

A l’issue de l’Assemblée générale, quatre résolutions ont été prises. Ainsi, le Réseau « exhorte les pays africains à rester membres  de la Cour pénale internationale (CPI). Le Réseau a aussi félicité la CEDEAO pour la manière dont elle a résolu la crise en Gambie et a appelé au respect des dispositions de la Constitution actuellement en vigueur au Congo démocratique. Le Réseau a, en 4e résolution, « condamné toutes les manœuvres tendant à exclure arbitrairement des opposants des processus électoraux, et l’instrumentalisation par certains gouvernants de la Justice pour intimider les opposants et régler des comptes politiques ».

Mariam KANDO

ENCADRE

Quelques partis membres du Réseau

-Le RDR, parti du président Alassane Ouattara de la Côte D’Ivoire

  • L’APR, parti du président Macky Sall du Sénégal
  • Le PDS, parti de l’ex-président Abdoulaye *Wade du Sénégal
  • L’UPR de Soumaila Cissé du Mali
  • l’UFDC, parti de l’ex-Premier ministre Celou Dalein Diallo, de la Guinée
  • L’UFR, parti de l’ex-Premier ministre Sydia Touré de la Guinée
  • Le parti citoyen pour le renouveau (PCR) de Ousmane Ben Fana Traoré du Mali
  • LEs deux partis libéraux du Ghana que sont le PPP et le GLP
  • Le People’s mouvement for democratic change de William Tucker de Siera Leone

Laisser un commentaire