Accueil A la une Sahel: Barkhane poursuit sa ré-articulation

Sahel: Barkhane poursuit sa ré-articulation

La Force Barkhane qui a entrepris son retrait du territoire malien, poursuit la ré-articulation de ses unités.

SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE

La force Barkhane poursuit la ré-articulation de ses unités hors du territoire malien, en bon ordre, en sécurité et en liaison avec l’ensemble de ses partenaires, tout en continuant la lutte contre les Groupes armés terroristes (GAT).

ACTIVITÉ DE LA FORCE

> La force Barkhane se ré-articule hors du Mali

Les opérations de désengagement de la force Barkhane au Mali se poursuivent avec des convois logistiques, appuyés par les hélicoptères du Groupement tactique désert aérocombat (GTD-A) et les Mirage 2000D de la Base aérienne projetée (BAP) de Niamey.

Du 9 au 20 juin, un convoi reliant Gao-Ménaka-Niamey, escorté par un sous-groupement du Groupement tactique désert logistique (GTDLOG) Phénix a permis de finaliser l’évacuation des matériels de la Base opérationnelle avancée (BOA) de Ménaka, rétrocédée le 13 juin.

La ré-articulation s’effectue également dans le domaine aérien. Par des bascules d’efforts entre le fuseau est et le fuseau ouest, la force Barkhane est en mesure de mener des opérations de ré-assurance et d’appuyer les partenaires régionaux et les forces internationales dans les domaines logistique, renseignement et de l’appui feu.

> Le GTD Monclar succède au GTD Hermès

Samedi 18 juin, la cérémonie de transfert d’autorité du groupement tactique désert Hermès s’est tenue sur la PfOD de Gao. Le GTD Hermès, armé par le 21e régiment d’infanterie de Marine (21e RIMa) a été relevé GTD Monclar, armée par la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE). Leur principale mission sera d’assurer la sécurité de la force Barkhane pendant la dernière partie de la ré-articulation hors du Mali, et la rétrocession de la PfOD de Gao.

> Opération aéroportée d’envergure pour le GTD Bruno et les FAN

Dans la nuit du 11 au 12 juin, des parachutistes français du Groupement tactique désert (GTD) Bruno et nigériens de l’opération ALMAHAOU ont été projetés par les airs dans le cadre d’un engagement d’envergure dans la région d’In Ates, au nord du Niger.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’action partenariat de combat comprenant une phase initiale d’entraînement conjoint entamée le 9 juin et rassemblant près de 200 parachutistes nigériens et français.

Une fois largué en deux rotations de deux C130 français, les unités ont conduit un contrôle de zone puis une reconnaissance vers les Postes militaires de reconnaissance (PMR) d’In Ates. Ayant établi la liaison avec le 11e Bataillon de sécurité et d’intervention (BSI) nigérien, le détachement a conduit des patrouilles conjointes dans la zone d’In Ates, avant d’être héliporté vers Ayorou. Re-motorisés, les militaires du GTD-3 ont enfin conduit une reconnaissance jusqu’à Niamey.

Visant à agir dans la profondeur, afin de surprendre l’ennemi et d’exercer sur lui une pression permanente, cette opération aéroportée conjointe est une première dans l’histoire de l’opération BARKHANE.

La force franco-nigérienne a eu pour mission de contribuer à la stabilité et à la sécurisation des populations locales, notamment à l’approche de la saison des pluies pendant laquelle débutent les travaux agricoles.

Laisser un commentaire