Accueil Société SONABEL: l’interconnexion Bolgatanga-Ouaga pour soulager les Burkinabè

SONABEL: l’interconnexion Bolgatanga-Ouaga pour soulager les Burkinabè

Le projet d’interconnexion Bolgatanga-Ouaga dont les travaux de réalisations ont débuté en 2016, est « fin prêt », selon le chef du projet, Nazounou Yé. Cette interconnexion devrait apporter une puissance énergétique de 100 Mégawatt qui pourrait contribuer à soulager la clientèle de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL).

Les travaux de réalisation du projet d’interconnexion Bolgatanga-Ouaga qui devraient prendre fin en décembre 2017 sont toujours en cours. Selon M. Yé, cela s’explique par le fait que la partie ghanéenne devrait « renforcer son réseau » afin de pouvoir exporter l’énergie, des travaux qui ont pris du retard, ce qui explique l’état de ralentissement de l’exécution du projet.

Toutefois, le projet est « fin prêt », a annoncé M. Yé qui a également confirmé que les travaux à Zagtouli et ceux, partie Burkina Faso, de la ligne d’interconnexion jusqu’au Ghana sont aussi achevés.

« C’est le point de connexion au niveau du Ghana qui n’est pas encore terminé », a poursuivi le chef du projet, ajoutant que la réalisation des installations en elle-même est terminée et que la partie ghanéenne est « à la phase des essais ».

Pour lui le projet de réalisation pourrait prendre fin à la fin du mois de juin et devrait offrir au Burkina, dans l’immédiat, 30 à 40 Mégawatt et d’ici la fin de l’année, l’interconnexion pourra servir les 100 Mégawatt comme le contrat l’indique.

Cette ligne d’interconnexion s’étire sur une distance de 188 km soit 171 km de ligne au Burkina. Elle compte 417 pilonnes sur le sol burkinabè, « chaque pilonne étant estimée à 10 millions de francs CFA », selon le responsable du projet, Nazounou Yé. Le coût total du projet est évalué à une trentaine de milliards de francs CFA.

Les installations de cette interconnexion Bolgatanga-Ouaga ont été visitées ce vendredi 1er juin 2018 par des organisations de la société civile, notamment la ligue des consommateurs et des hommes et femmes de médias sur l’initiative de la SONABEL.

Christophe Pagbelgim, secrétaire permanent de la ligue des consommateurs se dit un peu rassuré après cette visite et espère que la partie ghanéenne va accélérer les choses afin que la population burkinabè puisse bénéficier pleinement de cette réalisation.

Suivez la vidéo de la visite des installations d’interconnexion au Burkina

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire