Accueil wakat-video Vidéo/Grogne à la police municipale de Ouagadougou: « un problème de communication », selon...

Vidéo/Grogne à la police municipale de Ouagadougou: « un problème de communication », selon le Maire

1753
0

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, a affirmé mardi 25 avril que la grogne qui a eu lieu dans la matinée au sein de la police municipale, est liée à « un déficit de communication entre la hiérarchie et la troupe », au sortir de la rencontre avec les manifestants.

« La police municipale est en sous-effectif et dans le budget 2017, nous avons prévu de recruter 150 nouveaux policiers », a confié M. Béouindé qui dit avoir « rencontré la hiérarchie pour donner l’information ».

« Je crois qu’il y a eu un déficit de communication entre la hiérarchie et la troupe qui nous a interpellés pour mieux comprendre et poser leurs préoccupations », a dit le maire de Ouagadougou.

Les agents de la police municipale, relevant de la commune de Ouagadougou, se sont rassemblés dans la matinée du mardi 25 avril, au sein de leurs locaux à la Patte d’oie (Centre-Sud) pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis du projet de recrutement du maire.

« Le maire a rencontré nos gradés pour dire qu’ils vont recruter dix inspecteurs, 40 contrôleurs », a affirmé l’agent de police municipale Adama Sinaré, soutenant que les 40 contrôleurs « qu’on veut recruter, c’est trop ». « Nous avons 20 ou 25 assistants, on veut prendre 40 contrôleurs, nous avons quatre inspecteurs on veut prendre dix, ça veut dire qu’il y a des gens qu’ils veulent introduire, des civils qu’ils veulent prendre comme quoi ils ont le niveau, alors qu’au sein même des agents il y a des gens qui ont fait dix ans ils n’ont pas fait de concours professionnel », a-t-il poursuivi.

« Nous les agents (de la police municipale) qui sommes là et qui devrions être reclassés comme les autres corps paramilitaires, nous nous avons attendu en vain or les avantages nous concernent aussi », a laissé entendre l’agent de police municipale Adama Sinaré.

Pour le maire Armand Béouindé qui a rencontré les policiers municipaux, ce recrutement, constitué de nouveaux policiers et des professionnels, est pour renforcer la capacité de ce corps afin qu’il puisse faire face aux nouveaux défis qui se présente à la commune.

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire