Accueil Société Zone non-lotie de Boassa : la Fondation Abbé Pierre fait des heureux bénéficiaires...

Zone non-lotie de Boassa : la Fondation Abbé Pierre fait des heureux bénéficiaires de logements décents

14 ménages ont bénéficié de logements décents dans la zone non-lotie de Boassa

Dans le cadre du projet participatif d’amélioration de l’habitat et du cadre de vie dans les quartiers non-lotis de Boassa et de Koudougou, les partenaires de l’Association Yaam Solidarité que sont la Fondation Abbé Pierre et Craterre effectuent une mission de visite et d’échanges au Burkina Faso. La journée du 12 juin a été mise à profit pour constater de visu les réalisations faites au profit des habitants de la zone non-lotie de Boassa, dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou.

La représentante des bénéficiaires Clémence Kanazoé/Tuina

« J’avais acheté le terrain mais je n’avais pas encore construit et ils ont construit pour moi une chambre-salon avec cuisine et douche internes », a affirmé Clémence Kanazoé/TuinA? bénéficiaire du projet à Boassa. Comme elle, ce sont 13 autres ménages qui ont bénéficié d’habitats, d’une valeur d’environ 1 300 000 F CFA chacun, construits avec des matériaux locaux  dans le cadre de cette phase du projet immobilier.

Selon la déléguée générale adjointe de la Fondation Abbé Pierre, Sonia Hurcet, ce projet entre dans le canevas des missions que s’est assignée la Fondation, à savoir travailler à éradiquer les taudis partout dans le monde de sorte à permettre aux populations « d’accéder à un logement décent et à une vie digne, quelles que soient leurs ressources et leur situation sociale ».

Sonia Hurcet de la Fondation Abbé Pierre

Le projet semble avoir atteint ses objectifs à en croire Clémence Kanazoé/Tuina bénéficiaire du projet à Boassa : «  Je ne me rappelle pas, mais ça ne vaut pas 100 000 FCFA ce que j’ai investi moi-même. Nous avons cotisé un peu. En plus j’avais quelques briques et le projet a terminé pour moi. Avec cette nouvelle maison, beaucoup de choses vont changer dans notre vie. Là où nous habitons, nous sommes nombreux et il y a une insuffisance de place, ce qui crée des problèmes. Ils ont fait du bon travail et je les remercie beaucoup ».

Une vue des bienfaiteurs des populations de Boassa

La visite a été mise à profit par la délégation pour échanger avec une douzaine d’associations de femmes de Boassa, en présence d’une délégation de la mairie centrale de Ouagadougou pour qui, il y avait « la nécessité de restructurer la zone ». Si ces femmes ont saisi la perche pour poser d’autres doléances, le représentant des populations, a, lui réitéré leur disponibilité à accompagner « leurs bienfaiteurs » dans leurs œuvres.

La délégation a échangé avec les femmes de Boassa

Il est à signaler que dans la même foulée, les populations de Boassa ont bénéficié d’un forage et d’une route aménagée.

Par ailleurs, la délégation a rendu visite au chef de Boassa avec qui elle a échangé sur le projet. Le chef a bien apprécié la démarche et a tenu à formuler des remerciements à l’endroit des « bienfaiteurs » de Boassa.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire