Accueil Communiqué de presse 11-Décembre: « Grand moment de rétrospection et de prospection » (ADF/RDA)

11-Décembre: « Grand moment de rétrospection et de prospection » (ADF/RDA)

L’Alliance pour la Démocratie et la Fédération Rassemblement démocratique africain (ADR/RDA) à travers cette adresse souhaite aux Burkinabè bonne fête, mais estime que ce 57e anniversaire est  » un grand moment de méditation, de rétrospection et de prospection pour notre pays »

Chers Compatriotes,

Cher(e)s Ami(e)s

Cher(e)s sœurs et frères,

En cette journée commémorative du cinquante-septième anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance et à la souveraineté nationale, je voudrais, au nom de l’ensemble des militantes et militants de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA), parti qui a conduit notre pays à l’indépendance, souhaiter à toutes et à tous une bonne et joyeuse fête.

Cette fête qui constitue également un grand moment de méditation, de rétrospection et de prospection pour notre pays, nous donne l’occasion de rendre un vibrant hommage à nos devanciers, nos pères et mères qui nous ont permis de vivre librement sur la terre de nos ancêtres. Aussi, devons-nous leur reconnaître ce mérite d’avoir mené un combat noble et utile pour la nation toute entière.

Chers compatriotes,

Durant les cinquante-sept (57) années écoulées, notre pays a vécu des moments de grandes fiertés, de joies et de peines.

Moments, que nos parents ont pu transcender avec patriotisme et responsabilité en mettant de côté leurs contradictions souvent très houleuses pour sauvegarder l’essentiel, c’est à dire : Une Nation unie.

Notre génération, héritière de ce passé, a l’obligation de léguer notre cher pays dans la paix et la prospérité aux futures générations en faisant l’économie de ses querelles de clochers et en œuvrant pour une véritable réconciliation nationale.

Oui, nous devons taire nos égos et n’avoir qu’un seul but, la construction d’un Burkina Faso uni et indivisible.

Le 11 décembre célébré cette année à Gaoua, a pour thème « Diversité culturelle et citoyenneté responsable pour un Burkina Faso solidaire et harmonieux ».

Tout un symbole car en effet, aucune nation ne peut se construire dans l’incivisme, l’irresponsabilité, l’intolérance, l’exclusion et la violence. Or, force est de constater que ces dernières années sont moins reluisantes pour notre pays en termes d’exemples de civisme, de responsabilité, de tolérance, de respect du bien public et du bien d’autrui et de respect de la diversité.

Aussi appartient-il à la classe politique en particulier de donner le bon exemple et à tous les burkinabè en général d’y travailler.

Chers compatriotes,

Frères et sœurs,

Si nous voulons d’un avenir radieux et plein d’amour pour nos enfants, nous n’avons d’autres solutions que de leur montrer par l’exemple le chemin du civisme, de la tolérance, du respect de nos différences culturelles, sociales, ethniques, économiques et politiques. Mieux, cette diversité doit être le ciment d’assemblage des vertus, des références et des repères qui serviront à la préservation de notre tissu social et à la construction d’une Nation solidaire, harmonieuse et prospère.

Ainsi, en marge de la joie marquée par ces festivités, nous devons entreprendre des actions collectives à mêmes de nous permettre de renouer avec nos valeurs fondamentales et anciennes que sont entre autres l’intégrité, le travail, la discipline, le respect d’autrui et de soi-même, la tolérance, le pardon et la préservation de la cohésion sociale.

Bonne fête de l’indépendance à toutes et à tous.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

Paix – liberté – Justice

Me Gilbert Noël OUEDRAOGO

Président l’ADF-RDA

Commandeur de l’Ordre National

Laisser un commentaire