Accueil Communiqué de presse 115e session du Conseil permanent: la Francophonie en pleine modernisation

115e session du Conseil permanent: la Francophonie en pleine modernisation

Les représentants des 88 Etats et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se sont réunis en visioconférence, en raison du contexte sanitaire, les 6 et 7 juillet 2021, pour la tenue de la 115e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF), sous la présidence de la Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo.

Le CPF a discuté de plusieurs pays en situation de fragilité ou de crise (Haïti, Mali, République centrafricaine et Cameroun), avec notamment la participation du Ministre délégué auprès du Ministre des Relations Extérieures de la République du Cameroun. La Secrétaire générale a insisté sur la nécessité de cultiver un dialogue permanent au sein de la Francophonie qui fonde sa spécificité et en fait un interlocuteur et un partenaire crédible.

Le CPF a par ailleurs adopté une résolution relative à la situation au Tchad à la suite du décès du Maréchal Idriss Déby Itno, auquel les délégations ont rendu hommage pour son engagement inlassable en faveur de la paix et de la sécurité dans la région. Cette résolution salue notamment les mesures annoncées en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel. Elle demande aux autorités de transition d’amender la Charte de Transition afin qu’elle reflète les engagements pris notamment en ce qui concerne la limitation à 18 mois de la durée de la transition et la non-éligibilité des membres du Conseil militaire de Transition aux prochaines élections. Le CPF a par ailleurs soutenu l’organisation dans les plus brefs délais d’un dialogue national inclusif afin notamment de préparer un processus électoral libre, fiable, transparent et apaisé et demandé à l’OIF d’accompagner dès que possible les initiatives prises en ce sens. La Secrétaire générale et les délégations ont déploré l’impact de la crise libyenne sur la sécurité et la stabilité du Tchad et de ses voisins sahéliens, et souhaité que les efforts internationaux engagés en vue de la résolution de cette crise prennent pleinement en compte leurs préoccupations.

Concernant le processus de transformation de l’Organisation, le CPF a pris acte du travail mené par l’OIF depuis 2019 lui permettant de se hisser au même niveau de transparence que les autres organisations internationales. Il s’est également réjoui de la modernisation de la gestion des ressources humaines, ainsi que des résultats atteints par la dizaine de projets phares mise en place en faveur des femmes et des jeunes dans l’accès à l’éducation, à l’emploi et à la diversité culturelle, la participation citoyenne et le développement durable.

Le CPF a également consacré un point spécifique de l’ordre du jour aux IXes Jeux de la Francophonie, prévus à Kinshasa en août 2022 : une mission technique d’experts, en association avec le Groupe des Ambassadeurs Francophones (GAF) à Kinshasa, va être dépêchée dans la capitale congolaise pour émettre des recommandations techniques supplémentaires par rapport à la poursuite, au report ou à l’annulation de ces Jeux.

Enfin, cette 115e session a été l’occasion d’aborder la préparation du XVIIIe Sommet de la Francophonie (20-21 novembre 2021) et ses avancées significatives. La Secrétaire générale a rappelé la nécessité de rendre les discussions accessibles aux populations en vue de faire de cet évènement majeur une réussite.

Laisser un commentaire