Accueil Non classé G5 Sahel: une rencontre pour la validation de la stratégie intégrée jeunesse...

G5 Sahel: une rencontre pour la validation de la stratégie intégrée jeunesse et d’un plan d’action

Une vue des participants à la rencontre

Sous l’instigation du G5 Sahel, il se tient du 23 au 25 avril 2019 à Ouagadougou, une rencontre régionale pour la validation de la stratégie intégrée jeunesse et d’un plan d’action (SIJ-PA). Ces trois jours de travaux devraient permettre de valider la Stratégie intégrée Jeunesse du G5 Sahel et son plan d’action et servir de cadre pour la mise en place du Réseau des Jeunes du G5 Sahel sous le leadership du SP G5 Sahel.

Le contexte sécuritaire impose de parer à toute situation pouvant être utilisée pour les fous d’Allah. Dans ce sens, le G5 Sahel a estimé que la jeunesse du sahel se trouvant face à de nombreuses difficultés pourrait, si rien n’est fait, être une proie pour la nébuleuse. C’est ainsi que l’implication des jeunes dans les politiques de développement est vue comme faisant parties des solutions à envisager.

Les officiels à la cérémonie d’ouverture, avec le ministre Tiemtoré (milieu) représentant le Premier ministre

De façon pratique, il s’agit pour le Secrétariat permanent de l’organisation de se doter d’une stratégie intégrée jeunesse et d’un plan d’action ((SIJ-PA) pour les pays du Sahel. Et à en croire le secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou, la rencontre de Ouagadougou permettra de valider la stratégie jeunesse du G5 Sahel et son plan d’action et mettre en place le réseau des jeunes du G5 Sahel.

En trois jours, les participants issus des pays membres du G5 Sahel, et de leurs ressortissants vivant à l’étranger ont à faire le point des problèmes des jeunes, identifier des solutions et de développer des synergies entre les dispositifs locaux, nationaux, régionaux et internationaux pour répondre à la problématique jeunesse.

De l’avis de l’ambassadeur chef de mission de l’Union européenne, Jean Lamy, cela est une étape décisive dans la mise en œuvre de la seconde phase du projet « la voix des jeunes du sahel ».

Photo de famille entre autorités et participants

Il explique que la validation de la SIJ-PA vise la poursuite de l’intégration des organisations de jeunesse des pays du G5 Sahel dans les processus d’élaboration et de mise en œuvre des politiques de développement en leur faveur.

Le ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré, représentant le Premier ministre, a rappelé que « l’inclusion de la jeunesse dans les processus de prises de décision politiques et socio-économiques est une orientation majeure, pour les hautes autorités du Burkina Faso ».

La jeunesse représentée par le président du Conseil national de la Jeunesse, Moumouni Dialla, est convaincue que la voie est ainsi ouverte vers une meilleure implication des jeunes dans les actions du G5 Sahel.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire