Accueil Communiqué de presse 2e édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone: la Nigérienne Aissatou Adamou Noma et...

2e édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone: la Nigérienne Aissatou Adamou Noma et le Togolais Koku Klutse récompensés

651
0

Dans le cadre du XVIIe Sommet de la Francophonie à Erevan, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a remis aujourd’hui le Prix Jeune entrepreneur(e) francophone à la Nigérienne Aissatou Adamou Noma, dirigeante de l’entreprise Ana Pate D’Arachide et au Togolais Koku Klutse, dirigeant de l’entreprise Jony Group. La Cérémonie s’est tenue en présence de l’Administrateur de l’OIF, M. Adama Ouane et de Mme Hélène Bouchard, Sous-ministre, représentante personnelle du Premier ministre du Nouveau-Brunswick auprès de l’OIF.

Parmi les 18 finalistes, le Jury – sous la présidence de M. Mohamed Mabrouk, associé chez Ernst & Young – a retenu 2 jeunes entrepreneur(e)s, une femme et un homme : Aissatou Adamou Noma et Koku Klutse.  Ils recevront chacun une dotation de 10 000 € et bénéficieront d’un suivi promotionnel. Au total ce sont plus de 400 jeunes femmes et hommes chefs d’entreprise provenant des cinq continents, représentant 33 pays de la Francophonie qui ont candidaté et fait preuve d’une pertinence et d’une variété soulignées par les membres du Jury.

La première édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone a été lancée en 2017 par l’OIF en partenariat avec le Gouvernement du Nouveau-Brunswick, la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), TV5MONDE avec la participation du Cabinet d’audit financier Ernst & Young (EY).

L’objectif est de soutenir les initiatives entrepreneuriales des jeunes, de leur donner de la visibilité et de les encourager à persévérer. Pour l’OIF et ses partenaires, les idées novatrices des jeunes doivent être mises à profit dans tout l’espace francophone. Leur énergie entrepreneuriale permet d’apporter des solutions aux défis actuels et contribuent à un développement économique durable et responsable de leurs communautés.

Pour l’édition 2018, le concours était ouvert aux jeunes entrepreneurs, femmes et hommes, âgés de 18 à 35 ans, propriétaires d’une entreprise confirmée avec des réalisations vérifiables, exploitée depuis au moins 2 ans et basée dans un pays membre de la Francophonie. Toutes les entreprises touchant l’entrepreneuriat étaient éligibles,  avec une attention particulière accordée aux entreprises œuvrant dans les domaines économiques suivants : la Culture, l’éducation et la promotion de la langue française; l’économie circulaire et solidaire et changements climatiques; le développement durable et agriculture ; l’économie des technologies de l’information et de la communication; et les ressources marines, pêche et aquaculture.

Informations complémentaires

Présentation des lauréats

AISSATOU ADAMOU NOMA Jeune entrepreneure nigérienne de 32 ans, Aissatou Adamou Noma a créé en 2014 Ana Pate D’arachide, une entreprise agro-alimentaire, avec le soutien de la CONFEJES.

L’entreprise propose une gamme de produits à base d’arachide, un produit agricole très cultivé au Niger. Ces produits sont distribués dans l’ensemble du pays ainsi qu’au Bénin, au Mali et au Sénégal fournissant ainsi environ 3 000 clients.

Ana Pate D’arachide contribue à la lutte contre le chômage des jeunes filles (12 emplois permanents et 21 emplois temporaires), ainsi qu’à l’augmentation du pouvoir d’achat chez les femmes qui produisent la matière première. L’entreprise s’investit également dans la formation de ses fournisseurs aux techniques de cultures biologiques, ainsi que dans plusieurs actions d’autonomisation économique et de développement social des femmes et des jeunes filles.

KOKU KLUTSE Jeune entrepreneur togolais âgé de 26 ans, Koku Klutse a créé, en 2016, Jony Group, qui propose l’utilisation du gaz butane et du biogaz, comme alternatives au charbon de bois, qui est le combustible le plus utilisé au Togo.

Après deux ans d’activité, Jony Group a permis de sensibiliser près de 3,6 millions de Togolais sur la nécessité de cette transition énergétique et a convaincu 8 500 familles à installer des foyers à gaz. L’entreprise a créé des emplois pour les jeunes et adopte des approches fondées sur l’égalité des chances et l’inclusion. En effet, 17 de ses 28 employés sont des femmes et l’entreprise recrute et forme des personnes non scolarisées.

Les lauréats et dauphins de la 2e Édition du Prix Jeune entrepreneur(e) francophone

Jeunes femmes

Lauréate : Mme Aissatou Adamou Noma, dirigeante de l’entreprise Ana Pate D’arachide au Niger;

1ère Dauphine : Mme Radmila Rizova, dirigeante de l’entreprise Interkultura Dooel Skopje en Macédoine;

2nde Dauphine : Mme Liliane Flore Djuikouo dirigeante de l’entreprise CFP Mascac au Cameroun.

Jeunes hommes

Lauréat : M. Koku Klutse, dirigeant de l’entreprise Jony Group au Togo;

1er Dauphin : M. Tigran Arakelian, dirigeant de l’entreprise Out My Sphere en France;

2nd Dauphin : M. Pascal Pouya, dirigeant de l’entreprise Stars Group Consulting au Maroc.

Les partenaires et membres du Jury de l’édition 2018

Partenaires

Le Prix Jeune entrepreneur(e) francophone est organisé par : L’Organisation internationale de la Francophonie, la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES),  TV5MONDE, le cabinet d’audit financier Ernst and Young (EY) et le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Membres du Jury

M. Mohamed Mabrouk, Associé EY et Président du Jury , Mme Yasmine Hamraoui, Directrice chez Impact Partner,  M. José Munoz, Directeur Délégué Euro Méditerranée Suez,  Mme Paoline Ekambi, Présidente et Co-Fondatrice de l’entreprise Sportail Community,  Mme Elé Asu, Journaliste économique Canal Plus.

Laisser un commentaire