Accueil Economie Burkina/Lutte contre le chômage: les conditions de la 2e phase du PAE/JF...

Burkina/Lutte contre le chômage: les conditions de la 2e phase du PAE/JF rendues «plus fluides»

383
0
Dr Soumaïla Bitibaly (au centre), coordonnateur du PAE-JF

Le coordonnateur du Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes (PAE/JF), Dr Soumaïla Bitibaly, a rassuré ce mercredi 10 octobre 2018 face à la presse à Ouagadougou que son institution a pris cette année des mesures pour rendre les conditions de la deuxième phase du programme « plus fluides». Le retrait des fiches de demande de financement pour le PAE/JF a eu lieu du 5 au 8 octobre et du 9 au 15 de ce mois, les porteurs de projets doivent se hâter pour aller faire le dépôt des dossiers de demande de financement. C’est une enveloppe de 4,5 milliards francs CFA qui a été débloquée cette année pour financer le programme qui vise à lutter contre le chômage au Burkina Faso.

« L’année passée il y avait un flux qui était difficilement gérable dû au fait que le nombre de guichets de réception n’était pas en nombre suffisant. Cette année, nous avons corrigé cela en faisant de sorte qu’à Ouagadougou, le nombre de guichets et de sites de dépôts a augmenté », a affirmé M. Bitibaly, indiquant que « vous allez trouver sur chaque site de dépôt à Ouagadougou, six guichets dont deux ouverts pour les jeunes (18-35 ans), deux autres pour les femmes (18-60 ans), un guichet pour les personnes âgées de 36 à 50 ans (contre 45 ans l’année passée) et un guichet spécial pour les personnes vivant avec un handicap ».

Dans cette même lancée, le coordonnateur du PAE/JF a ajouté  que le lieu de dépôt passe de quatre à cinq, et donc l’ensemble de ces dispositions permet une « fluidité » qui se constate sur les lieux de dépôt à Ouagadougou au niveau du « Stade du 4-Août, du Palais des sports de Ouaga 2000, de la Maison de la femme de Bogodogo, du Palais de la Jeunesse et de la Culture Jean Pierre Guingané et le Stade Municipal » et à Bobo-Dioulasso (capitale économique) au niveau de la « Maison de la Culture, du Stade Sangoulé Lamizana et le bâtiment administratif de l’Etat », ainsi que qu’au niveau des autres directions régionales et provinciales du ministère en charge de la Jeunesse et de celui de la Femme.

Des porteurs de projets faisant réceptionner leurs dossiers au Palais de la Culture et de la Jeunesse du professeur Jean-Pierre Guingané à Ouagadougou

Comme innovation cette année, le PAE/JF a autorisé les titulaires d’un Bac+2 à déposer leurs dossiers en ligne. Pour cela les postulants partent sur « notre site,www.paejf.bf/inscription, la fiche s’y trouve, ils la téléchargent et la remplissent avant de le renvoyer directement par mail. Ils vont avoir un numéro qui sert de récépissé de dépôt », a expliqué Soumaïla Bitibaly qui note que si leur dossier est retenu, « ils vont compléter les autres pièces demandées ».

« Les taux de remboursement (0% pour les personnes vivant avec un handicap, 1% pour les jeunes et les femmes et 2% pour les titulaires d’un Bac+2) n’ont pas changé », a signifié M. Bitibaly qui a lancé un appel à l’endroit de la jeunesse et des femmes pour qu’ils viennent car « c’est une opportunité qui a des conditions très favorables, très souples puisse que le paiement se fait en 36 mois (trois ans) ».

Depuis l’année passée le programme a travaillé à mettre en place un fonds de « garantie pour permettre aux gens qui veulent aller au-delà des 1,5 millions FCFA de contracter leurs prêts au niveau des banques », a-t-il aussi fait noter.

La première phase de l’appel à projets s’est déroulée du 26 juin au 07 juillet 2017.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire