Accueil Société Attaques armées au Burkina: Abraham Badolo dénonce « l’incapacité du gouvernement »...

Attaques armées au Burkina: Abraham Badolo dénonce « l’incapacité du gouvernement » à y faire face

308
0
Abraham Badolo, président de l'ADP au milieu

Le président de l’Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP), Abraham Badolo, a dénoncé ce mercredi 11 octobre 2017, face à la presse à Ouagadougou, « l’incapacité du gouvernement de Paul Kaba Thiéba » à faire face aux attaques armées auxquelles le Burkina est confronté depuis 2015.

Face à de multiples attaques, «  il ne serait pas exagéré (…) d’affirmer malheureusement que le Burkina est en passe de perdre la partie nord de son territoire qui est devenue la chasse gardée « des personnes non identifiées » », a affirmé M. Badolo.

Pour lui, affirmer que le « terrorisme est un phénomène mondial qui touche même les pays occidentaux qui disposent de moyens sécuritaires énormes », comme le fait le gouvernement Kaba Thiéba est une manière de « se dédouaner de son incapacité à apporter des réponses idoines à cette catastrophe ».

Trouvant cette situation déplorable, l’ADP indique que c’est « le devoir du président Roch Kaboré de trouver une réponse à ce problème sécuritaire sans précédent que vit le pays de répondre tôt ou tard devant le tribunal de l’histoire et les Burkinabè ».

En plus de la question sécuritaire, ce mouvement de la société civile qui dénonce « l’acharnement du pouvoir en place » contre certains membres d’organisations de veille citoyenne et la confiscation « du droit à la liberté d’expression », notamment l’interdiction du meeting du Cadre d’Expression démocratique (CED),  a invité les autorités à « travailler à améliorer quantitativement et qualitativement les conditions de vie des populations plutôt qu’à cacher (leurs) échecs en réprimant les libertés fondamentales des citoyens ».

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire