Accueil Sport Bertrand Traoré: « C’est un privilège d’être entraîné par une légende »

Bertrand Traoré: « C’est un privilège d’être entraîné par une légende »

Le capitaine du Burkina Faso, Bertrand Traoré, a déclaré que c’était « un privilège » d’être dirigé par l’ancien milieu de terrain de Liverpool et d’Angleterre Steven Gerrard à Aston Villa.

Gerrard, 41 ans, a repris le club de Premier League en novembre, après trois ans avec les géants écossais des Rangers.

Au cours d’une carrière de joueur de 19 ans, Gerrard a remporté neuf trophées avec les Reds, dont la Ligue des champions en 2004-05.

« Je l’ai regardé et soutenu. Nous rêvons de ce genre de joueur, maintenant je suis heureux d’être son joueur », a déclaré Traoré à BBC Sport Africa.

« C’est l’un des plus grands joueurs du jeu. C’est toujours un privilège d’être entraîné par une légende. »

Les opportunités de Traoré sous Gerrard ont été limitées car l’attaquant se remettait d’une blessure lorsqu’il a été nommé patron.

Le Burkinabé est parti en janvier en sélection internationale pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Cameroun, où les Etalons de Traoré ont terminé quatrièmes.

Cependant, l’attaquant de 26 ans pense qu’il a tiré profit de l’apprentissage d’un homme qui a eu 114 sélections pour l’Angleterre.

« Ce type de joueurs a beaucoup vécu, beaucoup gagné et sait tout sur le jeu », a déclaré Traoré.

« C’est toujours bien d’avoir des conseils de quelqu’un qui a autant d’expérience et qui a beaucoup fait dans le jeu. »

Traoré est le seul homme du Burkina Faso à avoir jamais joué et marqué en Premier League et espère qu’il pourra transmettre son expérience à ses compatriotes – même s’il est susceptible de faire des émules dans un avenir proche.

L’arrière droit des étalons Issa Kaboré, qui a impressionné lors de la CAN, est inscrit à Manchester City mais prêté à l’équipe française de Troyes après un passage en Belgique la saison dernière.

Pendant ce temps, d’autres font pencher la star montante du Bayer Leverkusen, Edmond Tapsoba, pour avoir un impact en Premier League un jour.

« J’essaie de ramener cette expérience avec les autres joueurs », a déclaré Traoré.

« Nous en avons [d’autres] qui jouent dans de bonnes ligues, alors nous essayons de tout rassembler et d’essayer d’obtenir la meilleure équipe possible. »

Le journaliste sportif burkinabè Moussavou Billa estime que la présence de longue date de son capitaine international en Premier League, où il a inscrit neuf buts au total (dont son premier en 2016), lui a ouvert des portes.

« Nous n’en avions pas beaucoup comme lui au Burkina », a déclaré Billa à BBC Sport Africa en expliquant l’ascension de Traoré à un si jeune âge.

« Mais petit à petit, on a des joueurs plus jeunes en Europe. Il y a quelques années, on avait des joueurs qui arrivaient dans des clubs européens de haut vol, mais plus âgés. Ils arriveraient à 27 ou 28 ans, en jouant aux Pays-Bas, en Belgique, en France.

« Mais maintenant, il y a de plus en plus de jeunes joueurs qui arrivent. N’oublions pas que ce n’est qu’au cours des 10 dernières années que le Burkina Faso est devenu un important vivier de footballeurs africains. »

Après avoir atteint les demi-finales de la Coupe des Nations au Cameroun, et Traoré – qui a fait ses débuts internationaux seniors à 15 ans – aspire à un nouveau succès avec les Etalons, qui n’ont pas encore remporté de titre majeur ni atteint une Coupe du monde.

« J’ai toujours été fier de représenter mon pays et maintenant j’ai plus de responsabilités car je suis capitaine de l’équipe. La motivation est toujours la même, j’essaie de tout donner », a déclaré l’ancien Lyonnais.

« Je veux gagner quelque chose avec mon pays. J’essaie toujours de donner le meilleur de moi-même et ensuite je verrai jusqu’où je peux aller. Cela dépend du feeling, de ce que je ressens. On verra quand arrêter avec l’équipe nationale ou non. »

Source: BBC Sport Africa

Laisser un commentaire