Accueil Monde Boko Haram: le groupe djihadiste confirme la mort de son chef Aboubacar...

Boko Haram: le groupe djihadiste confirme la mort de son chef Aboubacar Shekau

Aboubacar Shekau, leader de Boko Haram entouré par ses éléments (Ph. archive)

Le groupe djihadiste Boko Haram qui terroriste les populations dans des parties du Nigeria, Cameroun et Tchad, a confirmé le mercredi 17 juin 2021, la mort de son leader, Aboubacar Shekau, décédé sur le champ de bataille avec un groupe rival, l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest. Dans la foulée, le groupe armé redoutable aurait nommé Bakura Modu comme son nouveau chef, rapportent des médias.

Bakura Modu dit « Sahaba », le nouveau chef présumé de Boko Haram, ancienne secte islamique transformée en mouvement djihadiste, bande agissant de manière violente lors de ses attaquesjure que la mort de leur chef historique Shekau ne restera pas impunie.   

La semaine dernière, l’Iswap avait annoncé la mort de Abubakar Shekau, chef historique du groupe depuis la mort du fondateur Mohammed Yusuf en 2009, qui se serait fait exploser pendant des combats entre les deux groupes rivaux dans la forêt de Sambisa, dans le Nord-est du Nigeria.

L’Iswap, reconnu par le groupe Etat islamique, est né en 2016 d’une scission avec Boko Haram, auquel il reproche notamment des meurtres de civils musulmans. Après être monté en puissance, il est désormais le groupe djihadiste dominant dans le Nord-est du Nigeria, multipliant les attaques d’ampleur contre l’armée nigériane.

Créé en 2009 dans le Nord-est du Nigeria, les attaques armées qui caractérisent actuellement par des enlèvements en masse de filles scolarisées, comptabilisent près de 40 000 morts et plus de deux millions de déplacés.

Plusieurs fois, Aboubacar Shekau a été donné pour mort mais, contre toute attente, le leader de Boko Haram, poste une vidéo pour rassurer ses éléments qu’il est toujours en vie.

L’insurrection djihadiste au Nigeria ou insurrection de Boko Haram est un conflit armé qui éclate en 2009 dans le nord du Nigeria. Cette guerre oppose l’État nigérian, le Cameroun, le Tchad et le Niger aux groupes salafistes djihadistes de Boko Haram, de l’État islamique en Afrique de l’Ouest et d’Ansaru.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire