Accueil Economie Orange Burkina: plus vite vers « l’Essentiel » avec la 4G+

Orange Burkina: plus vite vers « l’Essentiel » avec la 4G+

2294
0

Le gouvernement burkinabè représenté par le ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Ouattara/Sanon, a procédé ce 15 janvier 2019, à la signature puis à la remise d’un arrêté portant attribution d’une licence individuelle technologiquement neutre pour l’établissement et l’exploitation de réseau de communications électroniques à Orange Burkina représenté par son directeur général Ben Cheick Haidara. Cette acquisition fait de Orange le seul opérateur au Burkina Faso à mettre à la disposition de ses clients la 4G+.

Le réseau de téléphonie Orange Burkina est le premier et le seul à aller vers la 4G+ au grand bonheur de ses milliers d’utilisateurs. D’un coût global de 80 milliards de FCFA, et pour une durée d’exploitation de 15 ans, le réseau a obtenu une licence individuelle technologiquement neutre.

La signature de l’arrêté est intervenue à la suite de la remise par Orange Burkina à l’Etat burkinabè représenté par le ministre délégué chargé du Budget, Edith Clémence Yaka, d’un chèque de 40 milliards de FCFA, représentant 50% des droits d’entrée pour l’acquisition de la licence.

Orange a versé 40 milliards de F CFA pour cette acquisition, avec laquelle Orange Burkina devient le premier réseau à avoir la 4G+

Par cet acte, a fait savoir le ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Ouattara/Sanon, « Orange renouvelle les licences 2G et 3G qui permettaient déjà d’implémenter l’internet mobile et une autre s’ajoute, la 4G+, pour offrir plus de débit à sa clientèle ». Pour elle, c’est « une nouvelle aventure qui commence pour les clients de Orange Burkina et cela va donner un coup d’accélérateur au processus de digitalisation de notre pays. Il y a beaucoup de plateformes intelligentes qui seront accessibles et cela booster le système e-éducation permettant aux élèves et étudiants d’avoir accès aux ressources éducatives ».

Le ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Hadja Ouattara/Sanon, a signé puis a remis l’arrêté portant attribution de la licence

A en croire, Hadja Ouattara/Sanon il faut certainement un temps à Orange Burkina pour implémenter cette technologie et l’autre défi qui se présente c’est de permettre aux utilisateurs d’avoir des terminaux, des téléphones compatibles à la 4G+ pour bénéficier de cette nouvelle technologie.

Pour le directeur général de Orange Burkina, Ben Cheick Haidara, avec la 4G+ dont sa structure est la première à acquérir au pays des Hommes intègres, « ça sera plus de débit, et beaucoup de capacité de connexion simultanée ». Il explique que la « 4G+ ce sont des débits qui peuvent atteindre 150 mégabits par seconde, ce qui équivaut à environ 10 fois la 3G » et « c’est ce qui va fondamentalement changer pour pouvoir satisfaire les usagers », a-t-il ajouté.

Orange Burkina représentée par son directeur général (à droite) a recu le cahier de charge des mains du premier responsable de l’ARCEP

Ben Cheick Haidara a également précisé que  la 4G+ apporte un changement majeur dans l’écosystème de la téléphonie au Burkina et que Orange Burkina n’a « désormais que des obligations de qualité et de couverture sur des services précis ».
Dans ce sens, du reste, le directeur général de Orange Burkina et le président de l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP), Tontama Charles Millogo, ont procédé au paraphe du cahier des charges y relatives, en présence du ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Remis Fulgance Dandjinou.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire