Accueil A la une Burkina : démantèlement d’un groupe de malfaiteurs spécialisés dans le vol à main...

Burkina : démantèlement d’un groupe de malfaiteurs spécialisés dans le vol à main armée

449
0

Le service régional de la police judiciaire du Centre a informé, ce jeudi 19 novembre 2020, face à la presse à Ouagadougou, avoir démantelé un groupe de malfaiteurs spécialisés dans le vol à main armée dont cinq membres ont été interpellés.  

« Dans la lutte contre l’insécurité urbaine et spécifiquement le grand banditisme sous toutes ses formes dans la région du centre, le service régional de la police judiciaire du centre par l’entremise de sa Brigade de Recherches a mis fin au parcours d’un groupe de malfaiteurs spécialisés dans le vol à main armée », a déclaré Sayibou Galbané, Commissaire Principal et Chef du Service Régional de la Police Judiciaire du Centre. Ces malfrats, d’après M. Galbane, opéraient dans la ville de Ouagadougou et précisément dans les quartiers de Toubwéogo, Nagrin, Karpala, Yagma, Gounghin, Balkuy et Ziniaré. 

Face à la presse, M. Galbané repart à la genèse des faits pour souligner que leur service « a enregistré des plaintes » courant d’octobre 2020, sur des cas de vol dans les espaces verts de la ville de Ouagadougou. Ainsi, a-t-il poursuivit, une « minutieuse investigation » fut entreprise par le services régional de la police judiciaire du Centre en collaboration avec la population qui a permis d’identifier certains membres du groupe des présumés délinquants. Elle a abouti par « l’interpellation de cinq membres du groupe », a-t-il déclaré.

A partir des déclarations de ces cinq membres du groupe, le commissaire Principal de police a affirmé que son équipe a découvert que « le groupe était composé d’une dizaine de membres » qui commettaient leurs forfaits dans les boutiques, les domiciles et autres commerces dans la ville de Ouagadougou et Ziniaré. Les investigations, selon M. Galbané, ont permis de saisir, lors de l’enquête, un pistolet automatique de calibre 9 mm avec son chargeur garni de quatre munitions, six armes blanches dont quatre couteaux et deux machettes, une télévision led écran 32, trois batteries, un béret police nationale avec son macaron et sept engins à deux roues. 

Parmi cette dizaine de membres formant le groupe, les cinq membres interpelés sont entre autres « C.S, 34 ans, corps habillé, domicilié au secteur 24 de la ville de Ouagadougou ; G.P.J.P, 21 ans, employé de commerce domicilié au secteur 18 de Ouagadougou, repris de justice ; O.I, 22 ans, orpailleur, domicilié au secteur 18 de Ouagadougou ; G.F alias Fasco, 21 ans, orpailleur, domicilié au secteur 18 de Ouagadougou, repris de justice, et O.D.F, 23 ans, orpailleur, domicilié à Komsilga, repris de justice.

Selon M. Galbané le groupe de présumés délinquants est formé majoritairement par « des anciens pensionnaires de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) ». « Les membres de ce gang opèrent à visage couvert ou cagoulé pour éviter de se faire identifier. Ils n’hésitent pas à violenter les victimes qui oppose la moindre résistance », a-t-il affirmé. 

Pour terminer, le Commissaire Sayibou Galbané a invité le public à signaler les ventes de produits ou des objets d’origine douteuse ; effectuer des déclarations de vol pour tous bien volés ; alerter les services de police et les voisins si on constate la présence suspecte de personne douteuse quel que soit leur âge aux abords des domiciles et commerce afin de prévenir les cambriolages.

Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire)

Laisser un commentaire