Accueil A la une Burkina: des agents du FSR-B en grève de 96h à compter du...

Burkina: des agents du FSR-B en grève de 96h à compter du 24 février 2020

854
0

La Coordination des comités CGT-B (Confédération générale du travail du Burkina) des agents du Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B) ira en grève de 96 heures à compter du 24 février 2020, et ce, jusqu’au 28 février prochain. L’annonce a été faite, ce jeudi 20 février 2020 face à la presse à Ouagadougou, par son secrétaire général Hubert Sawadogo.

Les agents du FSR de la Coordination des comités CGT-B souhaitent observer cet arrêt de travail dans le but d’exiger du gouvernement la création du Fond d’entretien Routier, l’adoption des textes d’application, le retrait pur et simple des agents de la Direction générale du trésor de la gestion des postes de péages, l’arrêt de l’immixtion des Directions régionales et l’Inspection générale des services du ministère des Infrastructures dans la gestion courante du FSR-B, le redéploiement du personnel du FSR-B pour la gestion effective des postes de péage, la suppression des conventions non encadrées par les textes, l’audit des recettes de péages des années 2018 et 2019 et l’audit des nominations au sein du FSR-B.

Ces revendications avaient été l’objet d’une grève en 2019 qui a été par la suite suspendue du fait de la tenue d’une séance de travail que la coordination a eu, en son temps, avec le ministre des Infrastructures.

«A ce jour, nous constatons que les réponses allant dans le sens de la résolution des préoccupations évoquées dans la plateforme surtout l’épineuse question du statut du FSR-b sont toujours en attente malgré les engagements du ministre», a soutenu M. Sawadogo confiant à la presse qu’après le dépôt de leur préavis de grève, le 3 février 2020, le ministre leur a reçu et leur a donné des réponse verbales sur chaque point de leur plateforme et leur a promis de leur transmettre vendredi 21 février 2020, la matérialisation de celles-ci avec des dates d’échéances. Mais «nous maintenons notre mot d’ordre de grève», a fait savoir Hubert Sawadogo.

Le 18 février dernier, le Syndicat autonome des travailleurs des agents des péages du Burkina Faso, avait lui aussi appelé ses militants à observer un arrêt de travail du 27 février au 1er mars 2020, dans le but d’exiger l’amélioration des conditions de vie et de travail.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire