Accueil Economie Burkina/Désenclavement: Roch Kaboré inaugure le tronçon Dédougou-Tougan sur la RN10

Burkina/Désenclavement: Roch Kaboré inaugure le tronçon Dédougou-Tougan sur la RN10

1050
0
Roch Kaboré inaugure la route Dédougou-Tougan

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré le mercredi 26 juin 2019, le tronçon Dédougou-Tougan situé sur la Route nationale n°10 dans le Nord-ouest du Burkina. Long de 91 kilomètres, cette infrastructure va contribuer à désenclaver la région de la Boucle du Mouhoun, notamment les provinces du Mouhoun, du Nayala et du Sourou, afin de faciliter les échanges économiques et sociaux au plan national et régional. Le projet assuré par le financement de la Banque islamique de Développement (BID) et le budget national, a coûté, 29 611 707 492 FCFA TTC.

La ville de Tougan a accueilli plusieurs centaines de personnes dont des autorités politique, administrative, religieuse et coutumière, à l’occasion de l’inauguration de l’axe Dédougou-Tougan qui a été marquée par la prononciation de discours solennels et des prestations d’artistes. Après avoir coupé symboliquement le ruban, le président du Faso, a affirmé, que c’est avec beaucoup de fierté qu’il a procédé à l’inauguration de cette route qui va de Dédougou à Tougan.

Roch Kaboré, président du Faso

« J’ai eu l’occasion de l’emprunter ce matin et je dois dire que le travail a été de bonne facture », a dit M. Kaboré, invitant les riverains de cette nouvelle infrastructure, à éviter les « excès de vitesse qui occasionnent beaucoup d’accidents, que chacun soit respectueux du code de la route, pour éviter de dégrader la route».

L’ex-Premier ministre, Paul Kaba Thiéba qui dit avoir eu la chance de lancer les travaux de cette importante route qu’il déjà pratiqué plusieurs fois, s’est dit «  vraiment satisfait de la qualité des travaux qui ont été menés ». M. Thiéba s’est dit convaincu que cette route permettra pendant des années, le trafic des personnes et des biens, entre l’Ouest et le Nord-ouest et le Nord du Burkina Faso. « Nous ressortissants de Tougan, de la province de la province du Sourou, de la région de la Boucle du Mouhoun, sont très contents », a-t-il ajouté en invitant également les usagers au respect du code de la route.

Eric Bougouma, ministre des Infrastructures

Les travaux ont été lancés officiellement le 31 mai 2016, mais le démarrage des travaux a eu lieu un peu plus tard à cause d’études techniques qu’il fallait réaliser, a indiqué le ministre des Infrastructure, Eric Bougouma, en guise de justification du retard. Le pont du Fleuve Mouhoun, long de 75 mètres qui a été réalisé, « nous a causé, pour vous dire la vérité, énormément de problème. Il a fallu revoir complètement l’ouvrage qui était prévu dans les études techniques », a-t-il signifié.

La route qui a été ouverte à la circulation est revêtue en bicouche et en tricouche aux traversées des agglomérations, selon M. Bougouma, saluant « l’efficacité et la compétence » de la société SOROUBAT-BF qu’il a demandé d’ovationner. « Ils ont mis leur énergie, leurs moyens et du cœur pour réaliser la route », a-t-il continué. Le ministre Bougouma a aussi salué la mission de contrôle qui a fait preuve de « sévérité et qui a quelques fois demandé de reprendre des ouvrages pour que nous parvenions à ce résultat ».

L’ex-Premier ministre Paul Kaba Thiéba

« Les routes Tougan-Lanfièra-Di, Koundougou-Solenzo, Fada N’Gourma-Bogandé, Dori-Gorom-Gorom, Gounghin-Fada N’Gourma-Frontière du Niger, Guiba-Garango, Ouahigouya-Tougan, Ouahigouya-Titao-Djibo, tous ces chantiers seront une réalité bientôt avec le président Roch Marc Christian Kaboré, d’ici la fin de ce mandat et au cours du mandat prochain », a réaffirmé Eric Bougouma.

Le représentant des filles et fils du Sourou-Nayala, Moussa Sanogo, a adressé ses salutations chaleureuses au président Kaboré qui a honoré une promesse tenue lors de sa campagne présidentielle de 2015. « Toute la population tient à vous remercier pour cette parole tenue. Ceux et celles qui ont été traumatisés par cette route ont aujourd’hui le cœur en paix. M. le président du Faso, aujourd’hui leur larme, leur sueur pour ne pas dire leur sang, ont séché. Ils comptent encore sur vous pour le bitumage de la route Tougan-Lanfièra-Di », a conclu M. Sanogo qui salué la mémoire de certains dignes fils de cette région notamment les anciens présidents El Hadj Sangoulé Lamizana et le colonel Saye Zerbo et l’Historien, le Pr Joseph Ki-Zerbo.

Moussa Sanogo, porte-parole des fils et filles de la région

Pour le représentant des transporteurs de la région de la Boucle du Mouhoun, Boukari Koutou, les routiers et les chauffeurs de transport en commun disent « un grand merci » au président du Faso. « Deux à trois ans de cela, si vous quittez Tougan pour Dédougou ou Dédougou pour Tougan, arriver à destination, il faut chercher le premier garagiste pour diagnostiquer votre mal », a-t-il amèrement rappelé avant de se réjouir que « mais, maintenant, en quelques minutes, vous êtes déjà arrivés ». Il a aussi salué les nouveaux chantiers annoncés pour cette même région à la suite des décisions des derniers Conseils des Ministres.

Le projet du bitumage de l’axe Dédougou-Tougan prend son origine au rond-point Nazi Boni de Dédougou et se termine à Tougan au point kilométrique (PK 91) à la sortie de la ville direction Ouahigouya. La zone d’influence directe du projet regroupe les communes adjacentes à la route à savoir Dédougou, Douroula, Yé Gassan, et Tougan. Dans cette zone, la réalisation du projet aura un impact direct sur les activités socio-économiques.

Les autorités présentes à la cérémonie d’inauguration de la nationale 10

La réalisation de cette infrastructure vise comme objectif spécifiques à assurer le bitumage de la route Dédougou-Tougan ; faciliter les échanges socio-économiques dans la zone du projet et au niveau régional par la réduction du coût d’exploitation des véhicules ; réduire le temps de voyage moyen entre la région Nord-ouest et la région du Centre et améliorer la sécurité et le confort des usagers.

La réalisation physique du projet a permis, selon des chiffres du ministère, la construction d’un pont à poutre en béton armé de 75 ml, 91 km de route bitumée, une bretelle d’environ 800 ml dans la commune de Gassan, l’installation d’éclairage public solaire dans les traversées d’agglomérations (Dédougougou, Douroula, Gassan et Tougan) précisément 437 lampadaires solaires, la construction et l’équipement de deux postes de péage, la construction et l’équipement d’une station de pesage, réalisation et équipement de 11 forages au profit des populations, plantations de 3 500 arbres, construction de 134 dalots en béton armé, construction d’environ 20 000 ml de caniveaux maçonnés et 27 parkings à béton armé et 26 aires de stationnement.

La maîtrise d’ouvrage a été assuré par le groupement ACIT GEOTECHNIQUE / TR-ENGINEERING.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire