Accueil Economie Burkina: désormais le paiement électronique des unités de la Sonabel possible...

Burkina: désormais le paiement électronique des unités de la Sonabel possible via Orabank

676
0
Echanges de documents entre les DG de la Sonabel et de Orabank à la fin de la signature du partenariat

La Société nationale d’Electricité du Burkina Faso (SONABEL) a signé ce vendredi 2 novembre 2018 à son siège à Ouagadougou, un partenariat avec Orabank, pour l’achat des unités de l’électricité via les Terminaux de paiement électronique (TPE). « 60% de nos clients optent pour le pré-paiement pour la simple raison que ça leur permet de gérer leur budget électricité », a affirmé le directeur général de la Nationale de l’électricité, François de Salle Ouédraogo.

« Le 25 avril dernier, nous avons rencontré nos potentiels partenaires au sujet de l’introduction des nouveaux modes de paiement des factures d’électricité ainsi que l’achat des unités prépayées d’électricité par divers moyens de paiement. Aujourd’hui, la Sonabel et Orabank sont heureuses de constater l’aboutissement du processus qui permet désormais à nos clients d’acheter du crédit d’électricité via les TPE d’Orabank », s’est réjoui M. Ouédraogo qui dit « ne douter nullement que les clients vont adopter cette solution d’achat d’unités prépayées d’électricité via les TPE mis en place par Orabank ».

Démonstration d’achat de crédit de 5 000 FCFA faite par Charles Kaboré devant les journalistes

Avec le pré-paiement, le recouvrement est « simplifié puisque vous payez même avant de consommer. Nos clients préfèrent même le pré-paiement parce qu’ils ont la possibilité de choisir le mode de paiement qu’ils veulent et ils ne sont pas surpris par une facture qui vient et qui dépasse leur bourse. Vous consommez vraiment en fonction de vos moyens », a indiqué le premier responsable de la Sonabel qui a noté que sa société «  a pris les dispositions pour que ce type de compteurs soit disponible dans tout le pays ».

Le nouveau procédé, au-delà de simplifier la tâche aux clients et de les mettre dans un certain confort, va éviter à la Sonabel, les angoisses dues au « fait que tout le temps, les clients se bousculent dans nos guichets ». Cela va aussi alléger la tâche à la Sonabel parce que le « travail sera fait désormais par Orabank », selon François de salle Ouédraogo.

Le directeur général de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo

La mise en œuvre de la solution innovante OraMoney a pour objectif d’accompagner la Sonabel dans son programme d’amélioration de la qualité de service à la clientèle et d’optimiser l’allocation de ses ressources au profit de ses activités, a, d’abord rappelé le directeur général de Orabank Burkina Martial Goeh-Akue. Il a ensuite noté que, « depuis la signature de notre première convention en août 2016, plusieurs centaines de milliers de règlement de factures de Sonabel ont été réalisées via le parc de TPE d’Orabank aussi bien dans nos agences bancaires qu’auprès de nos agents agréés ».

Les tournées effectuées sur le terrain à ce sujet, par les deux directeurs généraux, ont permis de constater le niveau de qualité offerte avec à ce jour « zéro réclamation », selon M. Goeh-Akue qui a signifié que la convention de ce jour permet d’étendre « le service à la vente d’unité d’énergie prépayées qu’offre le nouveau logiciel SMART de la Sonabel à notre réseau de TPE ». « L’ensemble du service sera ensuite déployé sur le Wallet d’Orabank concomitamment avec les TPE », a-t-il dit en rassurant les clients de la Nationale de l’électricité qu’« en cas d’indisponibilité du service, le client devra juste changer de SIM » parce que « les TPE fonctionnent avec n’importe quel réseau opérateur de téléphonie ».

Martial Goeh-Akue, DG de Orabank

Pour acheter son crédit Sonabel, le client arrive avec son numéro de compteur au niveau d’un point de vente, il dit à l’agent qu’il veut faire un paiement et ce dernier saisit le numéro du compteur, le montant va apparaître de même que le nom de la personne propriétaire afin que l’intéressé puisse vérifier. Si c’est bon il valide et le reçu est émis. Donc en moins de cinq secondes, la personne a son reçu de paiement, a expliqué Charles Kaboré, chargé à la monétique à Orabank, ajoutant qu’en fonction du montant, les frais sont repartis.

Pour la redevance de mois de 2 000 francs CFA, le client va payer 150 F de frais. De 2 000 à 5 000 FCFA, il ajoutera comme frais 200 F. De 5 000 à 10 000 FCFA ça fera 300 F, de 10 000 à 20 000 FCFA, 500 F et de 20 000 à plus ça fera 1 000 FCFA., a-t-il précisé.

Depuis un certain temps, la Sonabel est engagée dans une dynamique de modernisation de sa gestion clientèle. Cette modernisation est accompagnée par le processus de vulgarisation du prépayé pour rendre accessible à tous et partout sur le territoire national.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire