Accueil Société Burkina: Expertise France annonce 10 000 emplois pour les jeunes

Burkina: Expertise France annonce 10 000 emplois pour les jeunes

Les responsables de l’agence française d’expertise technique internationale dénommée «Expertise France», ont présenté ce mardi 07 novembre 2017, les résultats préliminaires d’une étude réalisée dans le cadre du programme d’appui à l’emploi dans les zones frontalières et périphériques. L’étude a été menée en étroite coordination avec les autorités locales du Burkina. Ce projet vise à créer au moins 10 000 emplois pour les jeunes et les femmes de la région de la Boucle du Mouhoun, du Nord et du Sahel.

Financé par l’Union européenne à hauteur de 4 600 000 000 francs CFA, le programme d’Expertise France et de la Société d’ingénierie et management de la qualité (SIMAQ) vise, d’une part, « à stimuler l’employabilité des jeunes et des femmes, via des formations professionnelles  adaptées à la demande locale », et d’autre part «à favoriser la création d’emplois productifs en stimulant le développement des petites entreprises», selon les initiateurs.

Selon les initiateurs, la solution proposée est de «valoriser et professionnaliser leurs compétences et les accompagner dans la création d’entreprise pérenne». ce qui veut dire, à en croire les porteurs du projet, que concrètement, «ce sont 10 000 jeunes et femmes qui auront accès à de la formation professionnelle et de l’accompagnement à la création d’entreprise» qui durera trois ans dans ces zones frontalières et périphériques.

Ce projet va permettre la «sécurisation et la création d’emplois durables pour les jeunes et les femmes de ces régions, en lien avec leurs besoins et leurs potentiels» dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Nord et du Sahel particulièrement touchées par «l’insécurité et le manque de perspectives économiques».

L’équipe du programme a choisi une approche localisée et concertée avec les autorités locales, notamment les Conseils régionaux qui sont à la croisé de deux compétences essentielles que sont le développement économique et la formation professionnelle.

Le ministre burkinabè de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelles, Dr Smaïla Ouédraogo, assisté de l’ambassadeur de la France Xavier Lapeyre de Cabanes, présents à la restitution des résultats de cette étude, a montré son adhésion au projet qui est un des « engagements fermes » que le gouvernement compte mettre en œuvre au cours de son plan quinquennal.

Le ministre burkinabè de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelles, Dr Smaïla Ouédraogo

Les résultats de l’étude présentés ce 7 novembre 2017, permettront d’élaborer les lignes directrices des appels à propositions qui seront lancés fin 2017 afin de financer les initiatives de la société civile en faveur de la création d’entreprise et de la formation professionnelle.

Un programme de renforcement des capacités des organisations de la société civile sera parallèlement mis en œuvre par l’équipe Expertise France Emploi pour les accompagner dans la mise en œuvre des projets sélectionnés.

Cette cérémonie a été l’occasion pour le ministre Smaïla Ouédraogo de procéder à une signature d’accord de partenariat entre son département et l’agence Expertise France, représentée l’ambassadeur Xavier Lapeyre de Cabanes, pour la mise en œuvre du ce programme.

Mathias BAZIE

Laisser un commentaire