Accueil Sport Burkina: la création d’une fédération de billard en vue

Burkina: la création d’une fédération de billard en vue

A gauche, Amed le Panamien et le vainqueur du King du billard, Loukmane Sanga

L’acteur culturel burkinabè Amed le Panamien de son vrai nom Amed Traoré, a organisé le vendredi 27 août 2021, une conférence de presse à Ouagadougou, pour présenter le gagnant du tournoi dénommé «Le King du billard» et annoncer la mise en place d’une fédération de ce sport considéré, à tort ou à raison, comme un loisir de personnes nanties. Loukmane Sanga, le vainqueur du King du billard qui s’est déroulé le 22 août dernie, a reçu une somme de 2 783 000 FCFA et divers lots en nature, selon l’initiateur de la compétition.

Le tournoi de billard a mis en compétition 47 personnes. Dans la lancée de ces joutes, l’initiateur a pris l’engagement de travailler à mettre en place une fédération en bonne et due forme pour vulgariser ce sport et déconstruire le mythe qui l’entoure.

«Entre la décision d’organiser le tournoi de billard et le jour même de la compétition, il y a eu exactement huit jours. Donc, j’ai eu huit jours pour prendre ma décision, composer mon staff, avoir le lieu, les sponsors, etc.», s’est félicité l’initiateur du King du billard, Amed le Panamien. Les bénéfices tirés de la contribution des sponsors, lui ont permis, a-t-il affirmé, de faire un don ce vendredi dans la matinée à l’orphelinat Home Kizito sis à Cissin, au Sud de la capitale burkinabè.

Aristide Bancé pendant la compétition (Ph. Amed Le Panamien Traoré)

Pour Amed le Panamien, le but final de ce tournoi est de faire en sorte que ce sport soit reconnu au Burkina Faso. «Mon objectif est qu’il y ait une fédération de billard au Burkina Faso avec des membres qui ont leur carte professionnelle», a-t-il déclaré en rassurant que même si au niveau des autorités, l’idée de la fédération dont les démarches auraient même commencé, est rejetée, il organisera les amoureux de ce sport considéré comme élitiste autour d’une association. Cela permettra, selon lui, d’organiser des compétitions de haut calibre, deux fois dans l’année, soit chaque six mois, en impliquant tous les niveaux de jeu de billard dans le pays.

Le promoteur Amed Traoré le Panamien remettant le prix du King du Billard 2021

Pour ceux qui considèrent que le billard est un sport de riche ou de frimeur, Amed le Panamien répond par la négative. Pour lui, le simple fait que le billard est gratuit signifie pour dire que ce sport ou ce loisir n’est pas seulement l’affaire des riches.

En rappel, le gagnant du King du billard en 2021 est Loukmane Sanga. Celui-ci, entrepreneur de son état, dit avoir commencé à jouer en 2014, mais n’ayant pas très souvent le temps d’aller jouer dans les lieux indiqués, «joue beaucoup à la maison à (ses) temps libres». «Le billard pour moi, c’est une passion. Etre champion, ça ne peut que me rendre heureux et me préparer à d’autres challenges», a-t-il affirmé.

Loukmane Sanga a reçu, entre autres, «un billet d’avion Ouaga-Bobo-Ouaga, 1 000 000 de FCFA de réduction pour l’achat d’une voiture, un séjour dans une villa avec piscine et une canne de KING».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire