Accueil Société Burkina: la SONABEL engagée pour la préservation et la restauration de la...

Burkina: la SONABEL engagée pour la préservation et la restauration de la nature

La présidente de l'APRN, Chantal Ouattara-Ilboudo mettant en terre son arbre

L’Association pour la Préservation et la Restauration de la  Nature (APRN) de la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL) a organisé, le samedi 13 août 2022, sa deuxième campagne de reboisement sur le site de la Centrale photovoltaïque de Zagtouli. A l’occasion, 800 plants de diverses espèces ont été mis en terre, témoignant l’engagement de la Nationale de l’électricité dans la préservation et à la restauration de la nature afin de lutter contre le phénomène du changement climatique.

Le personnel de la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL) organisé au sein de l’Association pour la Préservation et la Restauration de la Nature (APRN), ainsi que les structures partenaires ont sonné la mobilisation dans la matinée du samedi 13 août 2022 sur le site du bosquet de la SONABEL basé à la Centrale photovoltaïque de Zagtouli pour un reboisement.

En effet, après août 2021, les membres de l’APRN ont une nouvelle fois réussi le pari d’organiser une nouvelle campagne de reboisement pour le compte de l’année 2022. Cette deuxième édition était placée sous le thème «Pour une résilience climatique je m’engage avec APRN».

Le directeur général de la SONABEL, Daniel Sermé

La présidente de l’Association pour le Préservation et la Restauration de la Nature (APRN), Chantal Ouattara/Ilboudo a expliqué l’objet de cette activité de reboisement indiquant qu’elle vise à compenser le déboisement des grands espaces que la SONABEL provoque dans le cadre de ses activités.

«La SONABEL dans la construction de son réseau électrique détruit la nature. Pour la réalisation des couloirs de lignes, on est obligé de faire des élagages, des dessouchages. Donc il y a absolument nécessité de prendre des mesures compensatoires», a poursuivi le directeur général de la SONABEL, Daniel Sermé, expliquant que le reboisement qui se fait chaque année vient matérialiser l’action de son institution dans ce sens.

800 plants ont été mis en terre pour la campagne de reboisement 2022 de l’APRN

Après une démonstration de plantation faite par une équipe technique du ministère en charge de l’Environnement, le directeur général de la SONABEL, Daniel Sermé, et la présidente de l’APRN, Chantal Ouattara/Ilboudo, ont donné le top de départ aux autres membres en plantant l’arbre du DG.

Ce sont 800 plants qui ont été mis en terre sur un espace d’un hectare. Il s’agit d’espèces variées au rang desquelles il y a du manguier, du baobab, du tamarinier, des lianes, citronniers, papayers, du moringa.

Ces arbres pour leur protection, ont été plantés dans un espace clôturé pour leur éviter l’impact des animaux. «En saison sèche, une équipe va se charger de l’arrosage des plants. Nous avons bon espoir que d’ici l’année prochaine le taux de survie sera plus intéressant que celui que nous avons enregistré lors du premier reboisement qui était de 72,3%», a déclaré la présidente de l’APRN, Chantal Ouattara/Ilboudo.

Le personnel de la SONABEL s’est mobilisé pour cette activité de reboisement

Le DG Daniel Sermé qui a salué la mobilisation des membres de l’Association autour de cette activité écologique, a rappelé que l’APRN a pour vocation première d’accompagner la SONABEL à prendre en main la composante environnementale de ses activités afin d’optimiser l’utilisation de ses ressources et améliorer ses performances dans le domaine de l’environnement.

Il a rassuré la présidente de l’APRN et ses membres de son entière disponibilité et de celle de ses collaborateurs à les soutenir dans leurs actions pour leur permettre d’assurer le meilleur suivi possible de ce bosquet.

L’Association pour le Préservation et la Restauration de la Nature (APRN) a vu le jour le 14 mai 2021 de par la volonté de la direction générale de la SONABEL qui  l’a chargée de prendre en main le volet environnemental dans ses activités. La première activité de reboisement de l’Association a eu lieu le 6 août 2021 et a enregistré un taux de survie de 72,3% des arbres plantés.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)  

Laisser un commentaire