Accueil A la une Distribution gratuite de vivres et de cash transfer: les mises en garde...

Distribution gratuite de vivres et de cash transfer: les mises en garde du Premier ministre

Le Premier ministre (à droite) faisant un don symbolique)

Le Gouvernement vient de lancer une vaste opération de distribution gratuite de vivres et de cash transfert aux populations déplacées internes et aux personnes vulnérables dans les 45 provinces de notre pays. La cérémonie de lancement de cette opération a eu lieu ce vendredi 12 août 2022, en présence du Chef de l’Etat, Paul-Henri Sandaogo Damiba et du Premier ministre, Albert Ouédraogo.

Cette initiative des autorités de la Transition vise à prendre en charge sur le plan alimentaire, 3 376 782 personnes dont 1 537 232 personnes bénéficiaires de cash transfert et 1 839 550 personnes pour la distribution gratuite de vivres.

Une des priorités actuelles des autorités de la Transition au Burkina Faso est la gestion de nombreuses personnes affectées par la crise sécuritaire et humanitaire. En effet, ils sont des millions de Burkinabè qui ne parviennent plus à s’alimenter convenablement, à cause de leur déplacement forcé, lié à l’insécurité. A ceux-ci, s’ajoutent d’autres personnes vulnérables confrontées à la disette, en cette période de soudure. Et c’est pour leur porter assistance, que les autorités ont initié une vaste opération de distribution gratuite de vivres et de cash transfert à ces Burkinabè.

De l’avis du Président du Faso, Paul-Henri Sandaogo Damiba, le lancement de cette opération, est « le témoignage de notre engagement à soutenir nos personnes déplacées et vulnérables dans cette période qui est assez dure pour elles et le pays ».

Cette opération entre dans le cadre du Plan d’action de la Transition, notamment de son objectif stratégique 2, dont l’ambition est de renforcer le socle de la résilience des populations.

En effet, le pays a mobilisé pour cette opération, avec l’accompagnement de ses partenaires, 61 milliards de FCFA qui devraient permettre, selon le Premier ministre, Albert Ouédraogo, « de prendre en charge sur le plan alimentaire, 3 376 782 personnes dont 1 537 232 personnes bénéficiaires de cash transfert et 1 839 550 personnes pour la distribution gratuite de vivres ».

A noter que les bénéficiaires sont répartis dans les 45 provinces de notre pays. Pour plus de transparence, Albert Ouédraogo a mis en garde toute personne qui, pour des raisons inavouées, ramera contre le bon déroulement du processus. Autrement dit, aucun acte de détournement ou de favoritisme ne sera toléré.

Le chef du Gouvernement a également traduit les remerciements du Président du Faso, et de l’ensemble du Peuple, aux partenaires qui soutiennent cette opération, mais également le pays, dans ces moments difficiles.

Un véritable ouf de soulagement, selon la représentante des bénéficiaires. Dans un discours plein d’émotion, Delphine Sourweima née Ouédraogo, a exprimé la reconnaissance de l’ensemble des bénéficiaires au Chef de l’Etat. Cette opération a-t-elle dit, est le signe que les personnes déplacées internes et les personnes vulnérables ne sont pas oubliées. Mieux, c’est un acte de solidarité qui nous permet aujourd’hui, de nous sentir Burkinabè comme les autres, et de vivre dans la dignité, a dit Mme Sourweima.

Tout en remerciant le Président du Faso et son Gouvernement, elle a cependant émis une doléance : aider les PDI et personnes vulnérables afin qu’elles puissent exercer des activités génératrices de revenus, toute chose qui leur permettra d’être autonomes et à l’abri de la mendicité.

« Cet élan de solidarité ne doit pas s’arrêter là », a estimé le Chef de l’Etat, Paul Henri Sandaogo Damiba. Il a lancé un appel à tous les Burkinabè, à toujours manifester leur solidarité envers les personnes vulnérables et les déplacés internes, pas seulement à travers des vivres, mais également d’autres actions, telle l’hospitalité et d’autres forces d’assistance.

Séance tenante, le Président du Faso a procédé à la remise symbolique des vivres aux bénéficiaires. Les opérations de distribution officiellement lancées, se poursuivront désormais sur des sites identifiés sur l’ensemble du territoire.

DCRP/Primature

Laisser un commentaire