Accueil Société Burkina: L’Appel de Manega pour la préservation du vivre ensemble

Burkina: L’Appel de Manega pour la préservation du vivre ensemble

Des citoyens burkinabè, notamment le journaliste Lookman Sawadogo, le Dr Évariste Konsimbo, et l’analyste politique Siaka Coulibaly, ont pris l’initiative de lancer dans les jours à venir, ce qu’ils ont nommé « l’Appel de Manega » en vue d’interpeler les Burkinabè sur la situation nationale dans le sens de la préservation de « l’unité nationale, la cohésion sociale et le vivre ensemble ». L’annonce a été faite ce mercredi 29 mai 2019, lors d’une conférence de presse à Ouagadougou.

L’Appel de Manega qui « se présentera sous forme d’un texte que signeront une centaine de personnalités cooptées à titre individuel, sans autre forme de considération », vise à contribuer à préserver « la cohésion sociale, l’unité nationale et le vivre ensemble contre toutes formes d’incitation à la haine, la division et l’opposition au sein des composantes de la Nation », a informé le porte-parole de cette initiative, Lookman Sawadogo.

Cet Appel qui sera lancé le 8 juin 2019, se justifie par le fait que le pays est confronté, entre autres, à des attaques, à une crise de l’autorité de l’Etat, à des conflits communautaires, selon les porteurs de ce projet.

Le projet a été nommé, l’Appel de Manega, car le village Manega représente « un haut lieu symbolique de l’identité culturelle burkinabè », a dit M. Sawadogo. Quant au chiffre 100, le nombre de personnalités signataires, il a été choisi par « pur symbolisme ». Il correspond au 100 ans du Burkina.

En ce qui concerne le profil des personnalités qui porteront cet Appel, le porte-parole Lookman Sawadogo a indiqué qu’ils « doivent faire montre des valeurs de probité, d’exemplarité, d’intégrité, d’honneur, du sens du sacrifice et du don de soi, de la rigueur, de la compétence, d’ouverture d’esprit ».

L’Appel de Manega sera par la suite remis aux acteurs nationaux, notamment, l’opposition, la majorité, les autorités morales, des acteurs de la société civile et les chancelleries, a conclu M. Sawadogo.

Par Daouda ZONGO

1 Commentaire

  1. Bonne initiative. Et cette initiative restait apolitique. Ce serait un plein succès. Ne mener pas cette organisation à la politique afin qu’elle garde tout son sens au vu des valeurs qu’elle symbolise.

Laisser un commentaire