Accueil A la une Burkina : le 5e Recensement général de la population lancé dans le Plateau...

Burkina : le 5e Recensement général de la population lancé dans le Plateau Central

Le cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) a été lancé le 22 octobre 2019 à Ziniaré dans le Plateau Central, après son lancement officiel au niveau national à Ouagadougou le 23 septembre dernier.

Ce lancement du 5e RGPH dans cette région du Burkina, a été une occasion pour l’Institut national de la statistique et de la démographique (INSD) d’information et de sensibiliser les principaux acteurs du Plateau Central sur l’organisation du recensement et le bien fondé de celui-ci.

A la suite du lancement du cinquième recensement au niveau national, l’INSD a entrepris des tournées dans les régions pour des rencontres d’information et de sensibilisation qui constituent en même temps le lancement du RGPH au niveau de ces localités.  

La présente rencontre a été présidée par le Secrétaire général du Plateau Central Sévérin Somé, représentant le gouverneur de la région. Pour lui, « la maitrise des indicateurs de développement est plus qu’une nécessité, dans un contexte marqué par des mutations politiques, économiques et sociales ».

Ces indicateurs « constituent le socle de toute politique de développement en faveur des populations », a poursuivi M. Somé, soutenant qu’ils « permettront un meilleur suivi des progrès accomplis en matière de développement et constitueront des valeurs de base pour la planification, la mise en œuvre des suivis des programmes et projets de développement ».

Ce recensement étant « une priorité nationale », « il est de bon ton », selon le secrétaire général du Plateau Central, « que tous les acteurs, à tous les niveaux qu’ils se situent (autorités, services déconcentrés, populations des villes et campagnes) soient informés pour que chacun mesure son niveau d’implication et responsabilité par rapport à l’opération » qui va se dérouler du 16 novembre au 15 décembre 2019.

« Nous pouvons affirmer avec certitude que nous sommes fin prêts, côté technique, parce que l’ensemble des applications qui seront utilisées dans le cadre du recensement pour la collecte des données sont totalement finalisées », a rassuré Pascal Nakielsé directeur l’informatique, management de l’information statistique de l’INSD et chef de la division traitement des données dans le cadre du 5e FRGPH.

Il a lancé un appel à tous les acteurs, notamment les agents recenseurs et les contrôleurs à bien faire le travail, et leur rappelé que « la qualité des données qui seront collectées dépend d’eux ».

« Nous n’avons pas intérêt à ce que le travail soit bâclé et il faudra qu’ensemble nous puissions parvenir à des données de qualités, des informations fiables qui seront mises à la disposition des décideurs pour une meilleure prise de décision pour booster le développement dans notre pays », a-t-il conclu.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire