Accueil Société Burkina: le « Brassard noir » annonce la mise en place des Comités de...

Burkina: le « Brassard noir » annonce la mise en place des Comités de Défense de la République (CDR)

2279
0
Les responsables du mouvement Brassard noir (Ph. Wakat Séra)

Le mouvement burkinabè dénommé le «Brassard noir», a annoncé ce vendredi 11 janvier 2019 à Ouagadougou face à la presse, la mise en place des Comités de Défense de la République (CDR), les jours à venir sur toute l’étendue du territoire national, en vue de contribuer à lutter efficacement contre le terrorisme. L’organisation de la société civile qui s’est prononcée longuement sur le drame de Yirgou ayant fait 49 morts, a appelé les populations à prendre part massivement à la marche-meeting de protestation contre les conflits inter-communautaires demain à Ouagadougou et à Dori.

« Garantir la sécurité de notre pays ne sera possible que si le citoyen lambda s’implique. Le citoyen est la clé de la sécurité de son pays. Il doit fortement s’impliquer à tout prix à la recherche de la paix en dénonçant dans sa zone de résidence ou de fréquentation, toute personne aux agissements jugés suspects aux Forces de défense et de sécurité (FDS) », a avancé le président de Brassard noir, Boukaré Conombo, appelant les populations à adhérer massivement à l’Assemblée générale de la mise en place des CDR.

Les CDR visent à « participer activement à la synergie d’actions entre les populations et les FDS, à l’apaisement social, à la veille citoyenne, à la sécurité de proximité, à la formation civique et sécuritaire, et à la consolidation de l’équité sociale », entre autres.

Se prononçant sur les assassinats de Yirgou, le mouvement dit condamner avec « véhémence les massacres barbares dont a été victime la communauté peulh de Yirgou et les autres localités et a demandé une enquête sérieuse afin de situer les responsabilités ».

« Le Brassard noir demande à toute la population du Burkina Faso, d’être vigilante et ne pas tomber dans le piège des terroristes qui, par des soutiens multiformes veulent saper notre cohésion nationale et détruire notre vivre ensemble » », a appelé son président qui a réaffirmé que les attaques terroristes que le Burkina connait sont « soutenues par des complices internes et externes aux desseins inavoués ».

Pour faire face aux attaques terroristes, le Brassard noir, demande « humblement à tous les acteurs syndicaux, aux politiques et aux Organisations de la société civile (OSC), une réelle accalmie ». Le mouvement qui revendique de défendre la paix et la justice, a demande aussi au président Roch Kaboré, chef suprême des armées, « d’étendre l’état d’urgence sur tout le territoire national, d’accélérer les réformes au sein de l’armée et d’accompagner les CDR qui dans leurs missions, sont encadrés par les FDS ».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire